Jeudi 10 novembre 2016 à 9h30, quelques jours après le début de la trêve hivernale, qui suspend toutes les expulsions locatives, le Maire de Gennevilliers, Patrice Leclerc, est convoqué devant le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise. Son tort selon le Préfet des Hauts-de-Seine, est d’avoir signé en avril dernier un arrêté interdisant les expulsions des locataires de bonne foi quand elles ne sont pas assorties d’une solution de relogement.

Sous-catégories