Interpellez vos parlementaires sur le traité de l’austérité

Lors d’une conférence de presse qui avait lieu ce jeudi 12 juillet, le Front de Gauche a lancé sa campagne contre la ratification du «pacte budgétaire» européen (ou traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance (TSCG) dans l’Union économique et monétaire) et demandé à ce que les Français puissent se prononcer par référendum sur ce nouveau traité qui promet les peuples européens à l’austérité à perpétuité.

Voici l’été. Nous devrions parler vacances, et je les souhaite les meilleurs possibles à toutes celles et ceux qui pourront partir. Mais l’actualité politique ne prend pas de vacances. La hausse du pouvoir d’achat des familles, des retraités, des salariés ne semble pas à l’ordre du jour. Une rigueur de gauche s’annonce. Je ne ferai pas de procès à la majorité présidentielle, elle n’avait rien promis d’autre !

Par contre le candidat François Hollande avait promis la renégociation du pacte budgétaire européen.

Vœu pour une ouverture de classe afin de permettre la scolarisation en toute petite section des enfants en liste d’attente dans les écoles publiques de Gennevilliers.

Le Conseil municipal dans des vœux en date du 30 juin 2010 et du 14 décembre 2011 dénonçait les mesures prises par l’ancien Ministère de l’Education dans son document d’orientation touchant particulièrement le service public de l’éducation avec la réduction de plus en plus importante du nombre de postes d’enseignants, la suppression des RASED, la « mise en extinction »  des psychologues scolaires et l’augmentation du nombre d’enfants par classe, du primaire au secondaire.

Dans cette deuxième après les élections législatives, j’ai envie, de donner mon point de vue, de premières réflexions.

Je voudrai tout d’abord, pour avoir été un des acteurs de la campagne menée avec Roland Muzeau, dire combien j’ai apprécié l’engagement des militantes et militants communistes, ceux des militants de la FASE, du PG, de convergence citoyenne, mais aussi de nombreuses personnes n’appartenant à aucune formation politique mais qui se sont engagées dans cette campagne avec beaucoup de cœur. Je participe à des campagnes depuis longtemps maintenant, dans la foulée de la campagne des présidentielle, c’est la campagne ou j’ai trouvé le plus de chaleur humaine, de désir d’agir ensemble dans la diversité, de fierté de l’engagement politique et d’envie de faire autrement. C’est une des plus belles campagnes à laquelle j’ai pu participer, des liens se sont tisses, des amitiés se sont nouées, de l’envie d’agir s’est décuplée.

Une nouvelle force est apparue porteuse d’espoir pendant ces élections présidentielles et législatives, c’est le Front de gauche. Une force politique et citoyenne, composée de différents partis et organisations politiques : le parti communiste, le parti de gauche, la gauche unitaire, la Fédération pour une alternative sociale et écologique, Convergence et Alternative, Parti communiste Ouvrier de France, etc… et des citoyennes et citoyens qui s’engagent pour changer vraiment la vie. Un thème les fédère : l’Humain d’abord !

En m’accordant 51,32% (+2%) et 5.174 voix, vous m’avez largement placé en tête sur Gennevilliers, malgré la présence de 18 candidats. C’est un des meilleurs résultats obtenus sur notre ville. Je vous en remercie très sincèrement.

Ces progrès sur Gennevilliers, comme sur les deux autres villes, n’ont pas suffi pour me placer en tête des candidats de gauche sur la circonscription. Le vote utile pour la majorité présidentielle a fonctionné pleinement ici comme dans le pays. Cela s’est cumulé avec un faible niveau de participation (seulement 48,6% de votant). Nous alertions sur le risque d’abstention, ce risque s’est malheureusement vérifié. Le candidat du président recueillant 32.51% a donc été placé devant moi avec 2,7 points d’avance sur le total des 3 villes. J’en prends acte et je souhaite que les désistements républicains à gauche pour le candidat le mieux placé s’effectuent partout dans le pays comme je le fais moi-même ici. Dimanche prochain, il ne restera donc plus qu’un candidat en lice.

Sous-catégories