Un des responsable de l'aide aux devoirs au Club du Luth m'a demandé de médiatiser leur besoin de bénévoles. Ils connaissent au club un afflux de jeunes à leur activité de soutien scolaire.

Il s'agit de collégiens et lycéens. Il n’y a pas de contraintes chacun donne en fonction de ses disponibilités. Plusieurs formules sont possibles. Plus spécifiquement je recherche une aide en bio chimie pour des terminales, mais aussi en math, en français, en ...

Bref, nous en appelons à toutes les bonnes volontés étudiants, profs ou salariés en retraites, etc.... Si vous êtes intéressés par cette activité bénévole envoyez moi vos coodonnées et je les transmettrai au club du Luth. Merci

Le tribunal de Nanterre juge aujourd’hui le propriétaire d’un immeuble insalubre où vivaient une vingtaine de personnes. La ville de Gennevilliers, qui s’est portée partie civile, mène la chasse à l’habitat indigne.

le Parisien Olivier Bureau | Publié le 07.11.2011, 07h00
A Gennevilliers, pas question de laisser les marchands de sommeil dormir sur leurs deux oreilles. La ville s’est portée partie civile dans un procès emblématique qui se tient cet après-midi au tribunal de Nanterre.

L'humanité le 21 Octobre 2011

Jacques Bourgoin, maire (PCF) et conseiller général de Gennevilliers (Hauts-de-Seine). Julia Faure, chargée de mission habitat indigne à la Fondation Abbé Pierre. Patrick Kamoun, historien du logement, conseiller à l’Union sociale pour l’habitat.

Rappel des faits Les études de la Fondation Abbé Pierre sont sans appel. Un million de personnes en France vivent dans des locaux qui n’ont qu’un rapport lointain avec ce qu’on appelle un logement : caves, campings, bidonvilles et taudis infâmes.

Un article du Parisien du 23/10/2011

L’Observatoire de l’habitat indigne était hier matin en visite à Gennevilliers pour faire le point sur le travail qui reste à accomplir en matière de lutte contre les logements insalubres. La commune est la seule des Hauts-de-Seine à avoir signé deux protocoles d’éradication de l’habitat indigne avec l’Etat et le département en 2003 et en 2009.

Madame, Monsieur,

Depuis juillet 2003, date à laquelle nous avions obtenu, de haute lutte avec vous et les Gennevillois, la signature par l’Etat du « Protocole de coopération pour la lutte contre l’habitat indigne à Gennevilliers », bien du chemin a été parcouru.

 

Reconnue site pilote, notre ville a toujours considéré que les actions conduites en matière de construction de logements sociaux et de logements diversifiés pour les Gennevillois, étaient indissociables de celles menées avec pugnacité contre l’habitat indigne.

Rien ne peu justifier l’agression des bus et des chauffeurs de bus qui traversent le quartier du Luth à Gennevilliers. S’attaquer à eux, c’est s’attaquer à des personnes souvent issues des quartiers populaires. C’est s’attaquer au service public, à ce qui constitue un élément de qualité de vie des habitants du Luth avec une desserte en cœur de quartier.

Je suis révolté et écoeuré par la tentative d’homicide du chauffeur de la ligne 235 du bus ce dimanche 15 octobre en l’aspergeant d’essence.

un article du Parisien 92 du 15 octobre 2011

C’est encore un murmure, mais il revient de plus en plus souvent. Roland Muzeau, premier adjoint (PC) au maire de Gennevilliers, député de la première circonscription des Hauts-de-Seine et porte-parole du groupe communiste à l’Assemblée nationale, pourrait faire son entrée au gouvernement en cas de victoire de la gauche à la présidentielle.

Déclaration du maire et de la Municipalité


Une vive émotion touche actuellement une famille du quartier du Luth, suite au décès d’un jeune homme à la maison d’arrêt de Nanterre.


En de tels moments, nous comprenons et respectons sa douleur, et lui réitérons toutes nos condoléances.
Il appartient à la Justice de faire toute la lumière sur les circonstances de ce décès et d’en informer la famille.


C’est pour cette raison que le maire est intervenu auprès du représentant de l’Etat le samedi 8 octobre, et que le procureur de la République a donné rendez-vous à la famille dès le lundi 10 octobre.

Dans la tribune libre de Genneviliers magazine du mois d'octobre, Alain Cheïk, conseiller municipal, signe la tribune du groupe de l'UMP, intitulée "La France, terre d'asile, terre fragile". En général, si j'ai un désaccord politique total avec les idée de l'UMP,  je respecte les personnes et en particulier Alain Cheîk, qui est au demeurant très courtois.

Mais je ne peux laisser passer des propos, meme s'ils sont de l'ordre des maladresses. Il est des écarts de langage, des maladresses qui, si on les laisse passer conduisent des millions de personnes dans les chambres à gaz.

Sous-catégories