Quelle surprise?  Je reçois une invitation du conseil général des Hauts-de-Seine pour participer à une réunion sur "Thales à Gennevilliers" et parmis les participants personne de Gennevilliers.

Renseignement  pris, je n'ai jamais été concerté sur cette initiative alors que l'entreprise est sur mon canton, le maire non plus alors que c'est sur sa ville. Mieux encore, le conseil général des Hauts-de-Seine n'y est vraiment pour rien sur l'arrivée de cette entreprise.

Elu dès le premier tour avec 58,2% en 2008, je sais que tous mes électeurs sont divers. Il y a des communistes,
des socialistes, des écologistes, des personnes sans appartenance politique. Je respecte votre
diversité avec une volonté : développer tout ce qui fait sens et société pour construire une société de
bonheur.
Vous savez aussi que je me revendique du communisme, que j’essaye d’avoir une pratique politique
quotidienne et de terrain pour dépasser le capitalisme par une révolution citoyenne.
Dans ce cadre, et après avoir consulté mon conseil de canton le 20 janvier dernier, je vous annonce
que je parraine la candidature du Front de gauche avec Jean-Luc Mélenchon.

Le groupe communiste, alternatif, citoyen, républicain et Parti de Gauche m'a demandé de faire la tribune, après le conseil municipal sur le budget en février pour le numéro de GenMag du mois de mars. Le voici en avant première:
L’avenir de votre choix !
Vu de notre fenêtre gennevilloise bien des choix budgétaires nous apparaissent normaux, évidents. Pourtant, ils ne le sont pas !

<DELOBJ>

Le Conseil,

Vu le Code Général des Collectivités Territoriales,

Vu la loi n° 90-449 du 31 mai 1990 modifiée visant à la mise en œuvre du droit au logement,

Vu la décision n° 94-359 DC du Conseil Constitutionnel du 19 janvier 1995, Diversité de l’habitat, consacrant « la possibilité pour toute personne de disposer d’un logement décent » comme objectif à valeur constitutionnelle,

Considérant le rapport 2012 de la Fondation Abbé-Pierre portant sur la situation fortement dégradée de l’accès au logement pour tous,

Conseil municipal de Gennevilliers du 15 février 2012

Intervention de Patrice Leclerc au nom du groupe CACR PG lors du vote du budget communal

Au nom du groupe CACR PG, je souhaite remercier Olivier Meriot, maire adjoint délégué aux finances de la ville pour la qualité du budget présenté. Nous remercions les services de la ville, particulièrement la direction des affaires financières qui a la lourde tache d’aide à la décision, de construction et de conduite de nos politiques en matière financière. Nous remercions l’ensemble des agents territoriaux grâce aux quels les politiques municipales, nos choix politiques, se concrétisent en cherchant toujours à ce que chaque euro dépensé en fonctionnement comme en investissement soit le plus efficient possible socialement.

La RATP engage à nouveau une consultation des usagers avec deux enquêtes publiques sur le prolongement de la ligne 14 de St Lazare à mairie de St Ouen. Elle consulte partout .... sauf à Gennevilliers.

Le document qui porte les logos de la région Ile de France, de la Mairie de Paris, du conseil général des Hauts-de-Seine, du conseil général de la seine St Denis, du Préfet de l'IDF, de la société du grand Paris, de la RATP et du STIF commence par un monumental mensonge: "Désaturer la ligne 13 en prolongeant la ligne 14".

La RATP engage à nouveau une consultation des usagers avec deux enquêtes publiques sur le prolongement de la ligne 14 de St Lazare à mairie de St Ouen. Elle consulte partout .... sauf à Gennevilliers.

Le document qui porte les logos de la région Ile de France, de la Mairie de Paris, du conseil général des Hauts-de-Seine, du conseil général de la seine St Denis, du Préfet de l'IDF, de la société du grand Paris, de la RATP et du STIF commence par un monumental mensonge: "Désaturer la ligne 13 en prolongeant la ligne 14".

un site est meme créé www.desaturelaligne13.com

 

La RATP engage à nouveau une consultation des usagers avec deux enquêtes publiques sur le prolongement de la ligne 14 de St Lazare à mairie de St Ouen. Elle consulte partout .... sauf à Gennevilliers.

Le document qui porte les logos de la région Ile de France, de la Mairie de Paris, du conseil général des Hauts-de-Seine, du conseil général de la seine St Denis, du Préfet de l'IDF, de la société du grand Paris, de la RATP et du STIF commence par un monumental mensonge: "Désaturer la ligne 13 en prolongeant la ligne 14".

un site est meme créé www.desaturelaligne13.com

 

Sous-catégories