En m’accordant 51,32% (+2%) et 5.174 voix, vous m’avez largement placé en tête sur Gennevilliers, malgré la présence de 18 candidats. C’est un des meilleurs résultats obtenus sur notre ville. Je vous en remercie très sincèrement.

Ces progrès sur Gennevilliers, comme sur les deux autres villes, n’ont pas suffi pour me placer en tête des candidats de gauche sur la circonscription. Le vote utile pour la majorité présidentielle a fonctionné pleinement ici comme dans le pays. Cela s’est cumulé avec un faible niveau de participation (seulement 48,6% de votant). Nous alertions sur le risque d’abstention, ce risque s’est malheureusement vérifié. Le candidat du président recueillant 32.51% a donc été placé devant moi avec 2,7 points d’avance sur le total des 3 villes. J’en prends acte et je souhaite que les désistements républicains à gauche pour le candidat le mieux placé s’effectuent partout dans le pays comme je le fais moi-même ici. Dimanche prochain, il ne restera donc plus qu’un candidat en lice.

Malgré une progressions sur les trois villes, en voix et en pourcentages, tout en ayant réalisé un des meilleurs résultats sur un premier tour des élections législatives à Gennevilliers avec 51%, Roland Muzeau est devancé par le candidat du Président.

ci dessous les résultats de Gennevilliers par bureau de vote et les résultats sur les trois villes. Ces résultats sont à confirmer par la Préfecture.

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

Nous venons de vivre une élection législative qui bouleverse la vie politique en même temps qu’elle renforce le bipartisme dans notre pays.

Nous venons de vivre les effets collatéraux du présidentialisme qui est ressorti de l’inversion du calendrier électoral voulue par Lionel Jospin.

La personnalisation de la vie politique a pris le pas sur les contenus et c’est particulièrement grave.

Alors que le Front de gauche a réussi une réelle percée il y a un mois, nous voyons tous ses députés sortants progresser et pourtant un certain nombre d’entre eux sont devancés par leur concurrent socialiste et leurs alliés.

-          A Gennevilliers, je progresse en voix et, avec 51,32%, en pourcentage de 2%.

-          A Villeneuve, je progresse de 4,4% et également en voix.

-          A Colombes, je progresse de 2,74% et aussi en voix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je pense à Michèle sa compagne, ses enfants, ses petits enfants et Annick sa soeur, en ces moment douloureux. Un hommage public sera rendu à Jacques Coubard ce mardi 12 juin à partir de 18h30 au siège du journal l'Humanité.

voici l'hommage rendu par l'Huma son journal:

Jacques Coubard, ancien rédacteur en chef adjoint de l'Humanité, est décédé mercredi 6 juin.

Issu d'une vielle famille communiste du Maine-et-Loire, il était né à Trélazé le 8 octobre 1929. Mère couturière, grand-père mineur des ardoisières, membre du Parti ouvrier Guesdiste, père métallurgiste puis agent de lignes aux PTT, il était très fier de ses origines ouvrières et militantes. Père et grand-père furent résistants, le premier interné à Pithiviers, le second à Châteaubriant puis à Voves. Et lui-même, qui adhéra à la Jeunesse communiste en août 1944 participa à créer un groupe de JC à Trélazé et portait les tracts clandestins que son père distribuait.

Lettre ouverte à Monsieur le Président du Conseil Général des Hauts-de-Seine,

Si vous êtes professionnel de santé du 92, que vous partagez notre constat et nos inquiétudes, vous pouvez la co-signer en ligne.

Une lettre ouverte des patients du 92 est proposée ici :

http://www.petitionduweb.com/Petition_lettre_des_patients_au_cg92_en_soutien_aux_pmi92-11722.html

 

Monsieur le Président du Conseil Général des Hauts de Seine,

Nous sommes des professionnels de santé libéraux, coordonnés au sein du Pôle de Santé Universitaire de Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (PSUGVLG) ou membres de l’Association des Professionnels Libéraux de Gennevilliers et Villeneuve-la-Garenne (APLSG).

butaye.gifJ’ai trouvé aujourd’hui un tract d’un candidat d’un candidat de droite aux élections législatives. Rien d’anormal jusque là, c’est la démocratie.

Cet inconnu à Gennevilliers, Denis Butaye et sa suppléante Karin Nironi, se présent sous l’étiquette « divers droite ». Il faut savoir tout de même que derrière le masque il y a un ancien conseiller municipal UMP de Colombes. La droite cherche à ratisser large. Trop large peut-être. Elle s’apprête à nous refaire une campagne dégueulasse, faisant appel à la peur, la haine de l’autre, l’individualisme, pour draguer l’électorat Front national.

Conseil municipal de Gennevilliers du mercredi 28 mars 2012

Voeu contre les expulsions locatives pour raisons économiques

Cette année, élections présidentielles et législatives obligent la fin de la trêve hivernale et la reprise des expulsions locatives est, officieusement reportée au 1er juillet, selon des récentes instructions préfectorales données aux services de la Police Nationale et de la Chambre des Huissiers de Justice.

Sous-catégories