A l'heure où ses lignes sont écrites, je ne connais pas la décision du Président de la République sur l'organisation de la Métropole, les territoires et la place de la commune. C'est dire la conception présidentielle de la démocratie sur un sujet qui impacte la vie des habitant-es.

Mon rôle est de faire respecter notre ville et ses habitants. Gennevilliers peut et doit jouer un rôle majeur au cœur de la Métropole du Grand Paris. Un rôle pour son développement humain en inventant un nouvel art de vivre populaire, en continuant à embellir et améliorer la ville sans chasser personne. Un rôle pour son développement économique avec ses entreprises et le Port de Gennevilliers. Un rôle en agissant pour une métropole coopérative des villes et des territoires et non une structure centralisatrice et technocratique.


Avec les autres maires en France, je défends la décentralisation contre la recentralisation organisée par ce gouvernement.
Gennevilliers a beaucoup changé ses dernières années. Avec vous et pour vous, l'équipe municipale travaille au développement de notre ville belle, rebelle, moderne et populaire. Nous promouvons la commune comme lieu de démocratie au plus près des habitants, lieu de décision en commun, lieu d'expérimentation où l'on peut mettre l'être humain au centre de nos préoccupations plutôt que la finance.

Patrice Leclerc

Lire le Magazine GenMag en Pdf

Ce mardi 6 février, je suis allé au rassemblement devant l'inspection académique, soutenir les parents d'élèves et les enseignants qui demandaient plus de moyens pour assurer des classes à effectifs raisonnables.

Le 8 mars je rencontrerai, comme maire, la directrice académique à ce sujet et je propose aux parents d'élèves de Gennevilliers une réunion le 9 mars à 18h30 en mairie de Gennevilliers pour faire le point avec eux, sur les moyens mis par l'éducation nationale dans notre ville.

l'article du Parisien qui rend compte du rassemblement de ce mardi 6 février http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/nanterre-28-par-classe-c-est-trop-06-02-2018-7544850.php

Tribune parue dans l'Humanité du 5 février 2018PlanSGP

Acte 1 : le Premier ministre convoque les élus en urgence sur la mise en œuvre du projet du Grand Paris Express ". Mise en scène de l'adage si tu veux tuer ton chien tu dis qu'il a la rage. Des Hauts fonctionnaires, commis par l'État, nous expliquent combien le chantier sera à haut risque. L'ensemble des élu-es étaient étonné-es de cette séance car personne n'a pensé un instant que ce grand projet pouvait se dérouler sans aléas techniques.

 

Déclaration de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers - Grand Paris Express: Maastricht contre le métro!

J’ai participé, avec une soixantaine d’élu.e.s, vendredi dernier, à une « réunion d'échanges avec Edouard PHILIPPE, Premier ministre, sur la mise en œuvre du projet du Grand Paris Express ». Convoqués en urgence, nous nous sommes retrouvés à écouter le Premier ministre, nous dire qu’il s’agissait d’un point d’information sur la situation du Grand Paris Express, avant que des décisions ne soient prises dans les prochains mois.
La parole fut ensuite donnée à des experts pour évoquer les difficultés techniques et financières du projet.

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers et membre du Réseau Barghouthi, a décidé de reconnaître l’Etat de Palestine. Un arrêté du maire stipulera la
reconnaissance de l’Etat dans les prochains jours.


D’autres villes du réseau Barghouthi s’engagent dans cette démarche.

Attachments:
Download this file (palestine_reconnaissance.pdf)palestine_reconnaissance.pdf[ ]22 kB

Nous avons souhaité développer dans notre ville une politique jeunesse qui vise à favoriser l’autonomie, la citoyenneté et soutenir les pratiques sociales et culturelles dans une volonté émancipatrice et solidaire.
Une volonté également très forte de vous accompagner à devenir des citoyens démocrates, en étant acteur à l’échelle de la ville et vous permettre d’agir.

Attachments:
Download this file (guidejeunesse2018.pdf)guidejeunesse2018.pdf[ ]7164 kB

 

Mesdames, Messieurs,

Au nom de la Municipalité, d’Elsa Faucillon, députée, Anne-Laure Perez, première adjointe, Jacques Brunhes et Jacques Bourgoin, maires honoraires, et de tous les élu(e)s qui m’entourent, je vous souhaite une très belle année 2018, pour vous, vos proches, celles et ceux que vous aimez. Pour vos projets, pour nos actions communes.

Vous l’avez remarqué, en 2018, nous vous proposons de voir la vie en rose. Quelle audace !

Moussem Festival de l’Immigration et de la Tricontinentale (ATMF)- Mot de bienvenue de Patrice Leclerc - 6 janvier 2018

Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite la bienvenue à Gennevilliers pour l’ouverture du Moussem Festival de l’Immigration et de la Tricontinentale. Nous avons répondu positivement à la demande de l’ATMF, car il s’agit du renouvellement d’une tradition qui est d’accueillir le Moussem à Gennevilliers, mais aussi car ce festival célèbre la fraternité, le respect des cultures dans un but : celui de la dignité des femmes et des hommes, des peuples, dans leur diversité.

Conseil municipal du mercredi 20 décembre 2017 - Vœu présenté par la Majorité municipale

L’Etat a présenté son plan hivernal 2017-2018. Il est destiné à mettre en place un hébergement d’urgence auprès des populations en situation de sans domicile.
Piloté par les Préfectures, l’Etat sollicite les villes pour mettre en place un réseau destiné à protéger les populations concernées.
A cette fin, il est prévu l’ouverture par le 115 de places d’hébergement en plus d’une politique orientée vers le logement des personnes concernées. Le 115, au vu de ce manque de places, propose des places en nuitées hôtelières qui coutent 1,7 milliards d’euros à l’Etat et cet hébergement diffus ne permet pas un suivi satisfaisant des personnes sans domicile. Cet argent pourrait être utilisé dans la construction de centres d’hébergement et surtout dans l’aide à la pierre pour leur relogement.
Or malgré les engagements de l’Etat, les hébergements proposés restent très insuffisants.

Conseil municipal du mercredi 20 décembre 2017 - Vœu présenté par la Majorité municipale

Les politiques d’aménagement menées à Gennevilliers ont permis à la ville d’être un acteur économique fort au cœur de la dynamique métropolitaine. Elles ont favorisé une politique ambitieuse d’équipements culturels, sociaux et sportifs.

Pour autant, ses habitants et sa jeunesse sont trop souvent exclus de cette dynamique ascendante à cause notamment des inégalités d’accès à l’emploi et aux savoirs.

Sous-catégories