Voeu adopté par le Conseil municipal du 6 février 2019

Face au développement de la mobilisation populaire des Gilets Jaunes, le gouvernement s’enferme dans une logique qui exacerbe les tensions et empêche tout dialogue social.


Avec des discours autoritaires souvent provocateurs, le gouvernement tente par tous les moyens de dissuader les manifestations de rue , allant jusqu’à accuser les participants de complicité des débordements à venir. Il fait le choix d’un maintien de l’ordre brutal par des dispositifs policiers démesurés, des gazages et matraquages aveugles, l’usage de lanceurs de balles de défense (LBD 40) et de grenades de désencerclement (GLI F4) dont les conséquences sont dramatiques. Le bilan officiel fin 2018 recensait près de 2 700 blessés et mutilés avec des femmes et des hommes handicapés à vie, éborgnés, mains arrachées, lésions au ventre ou sur le visage, avec des séquelles irrémédiables.

Conseil municipal du mercredi 06 février 2019 

Suite au mouvement des gilets jaunes, un collectif d’enseignants est né sur Facebook en décembre appelé « les stylos rouges ». Leur but est de travailler ensemble afin que leurs revendications soient entendues par le gouvernement pour améliorer leurs conditions de travail mais aussi pour améliorer l’institution que représente l’école.

A ce jour, 65 000 enseignants se sont mobilisés. Ils ont travaillé à l’écriture d’un manifeste qui porte sur trois grands domaines.

Conseil municipal du mercredi 06 février 2019 

Le conseil municipal de Gennevilliers se félicite des dernières avancées dans les discussions avec l’ANRU qui ont permis d’obtenir les autorisations anticipées de travaux pour les réhabilitations des tours 1 et 3 rue des Agnettes en plus des tours 5 et 7. Les travaux vont pouvoir commencer aussi pour la rénovation du bâtiment Marcel Lamour, la construction de l’école Joliot Curie, la rénovation et l’agrandissement de l’école Henri Wallon et la construction du centre social et culturel des Agnettes. Cela correspond enfin au projet élaboré avec les habitants depuis 2011.

Madame la Députée, Monsieur le Député

Face à la forte mobilisation et la détermination du mouvement des gilets jaunes, votre gouvernement a demandé aux maires de l’aider à rétablir le dialogue entre lui et les citoyens. Je trouve assez cocasse cette situation, alors que le Président Macron et son gouvernement ont souvent marqué un mépris certain à l’égard des maires, et ont rarement fait la démonstration de leur capacité d’écoute quand nous alertions sur les difficultés rencontrées par les communes et par les habitants.

Attachments:
Download this file (deputesLREM.pdf)deputesLREM.pdf[ ]485 kB

Sous-catégories