Conseil municipal du mercredi 20 décembre 2017 - Vœu présenté par la Majorité municipale

Les politiques d’aménagement menées à Gennevilliers ont permis à la ville d’être un acteur économique fort au cœur de la dynamique métropolitaine. Elles ont favorisé une politique ambitieuse d’équipements culturels, sociaux et sportifs.

Pour autant, ses habitants et sa jeunesse sont trop souvent exclus de cette dynamique ascendante à cause notamment des inégalités d’accès à l’emploi et aux savoirs.

p leclerc061En tant qu’élus, en tant qu’adultes, nous butons sur des présupposés qui altèrent notre analyse d’une jeunesse en constante mutation dans un monde globalisé. Nous ne pouvons pas faire appel à notre mémoire d’ex-jeune pour comprendre les représentations de la jeunesse d’aujourd’hui. Le monde et ses représentations ont profondément changé. C’est un problème car pour pouvoir agir ensemble, il faut se comprendre. C’est pourquoi, nous participons à la recherche-intervention « Esprit critique » conduite par Joelle Bordet, pour à la fois conforter nos intuitions et remettre en cause des certitudes pour développer des politiques publiques.


L’étude est venue confirmer nos hypothèses sur les processus d’humiliation à l’œuvre en direction des jeunes des quartiers populaire. Une double humiliation.

Ce vendredi 15 décembre les parents, les enseignants, les salariés municipaux les électrices et électeurs se sont exprimés par vote sur les rythmes scolaires et les TAP à Gennevilliers.

La participation a été significative pour une telle consultation puisque 4 912 personnes ont participé à cette consultation. Le conseil municipal unanime avait adopté le mode de consultation et s’était exprimé pour la semaine de 4,5 jours avec les TAP Gratuits. La majorité municipale a fait campagne pour le maintien de la semaine de 4,5 jours et les TAP gratuits car elle souhaitait un débat public sur l’élévation des exigences éducatives dans notre ville, et mesurait bien que nationalement les idées dominantes incitaient à un retour aux 4 jours.

Avant d’annoncer les résultats, je veux remercier toutes les personnes qui ont tenu, dans des conditions climatiques pas toujours simples les bureaux de vote

Remercier celles et ceux qui, en présence d’un huissier, ont affecté les enveloppes T aux bureaux de vote correspondants, supprimé les doublons ; Nous avons été surpris par le nombre et avons donc sous dimensionné les équipes.
Merci à toutes et tous.

Merci aux électrices et électeurs, quelque soit leur vote, qui ont eu ce geste citoyen de s’intéresser et donner leur point de vue sur une priorité municipale.

Le niveau de la participation est bon.

Attachments:
Download this file (resultatsConsultationTAP.pdf)resultatsConsultationTAP.pdf[ ]31 kB

Madame, Monsieur,

Vous êtes appelé-es à vous exprimer soit le 15 décembre, soit par correspondance sur le maintien ou non de la semaine de 4,5 jours d’école avec les TAP organisés sur un après-midi pour la quasi-totalité des élèves de Gennevilliers, ou sur le retour à la semaine de 4 jours, ce qui ne permet plus d’organiser les TAP. Il faut tout de même rappeler que la semaine de 4 jours a été mise en place par le gouvernement Sarkozy. Cette période n’a produit aucun progrès pour les élèves des milieux populaire. Les inégalités se sont amplifiées.

Ce débat citoyen engagé depuis le mois de septembre est à la fois une réussite et un marqueur de nos difficultés.

Réussite car nous avons rencontré plus de 900 participantes et participants aux réunions de novembre. Réussite car ces personnes ont su dialoguer, s’écouter, proposer. L’appel à l’intelligence collective, cela marche, c’est utile, c’est efficace. Merci à eux, merci à vous. L’équipe municipale qui m’entoure a entendu vos exigences.

Les organisations syndicales, les grévistes et la direction municipale se sont rencontrés une nouvelle fois ce mercredi 22 novembre. Suite à cette réunion et aux propositions faites hier par la direction municipale, les grévistes et les organisations syndicales ont annoncé qu’ils levaient la grève.

Une rencontre entre les organisations syndicales, les grévistes et la direction municipale s’est tenue ce mardi 21 novembre, à la suite de nombreuses autres rencontres, pour trouver une issue au conflit social en cours avec le personnel municipal des écoles.

L’ensemble des parties concernées, conscientes de l’impact du mouvement de grève dans les écoles sur le fonctionnement du service aux usagers, des graves difficultés créées aux parents d’élèves comme au corps enseignant considère la nécessité de sortir de ce conflit.

Sous-catégories