Comme chaque année, nous poursuivons notre programme de rénovation et d’embellissement des équipements scolaires et périscolaires, malgré la diminution des budgets qu’impose l’Etat. Le nouveau centre de loisirs maternel Anatole France sera inauguré dans les prochaines semaines. Ainsi, nous tenons nos engagements sur notre priorité à l’épanouissement des enfants.

defisNotre municipalité a fait le choix d’être résolument du côté du monde du travail et de la création, du coté des salariés avec ou à la recherche d’un emploi, du coté des salariés en formation ou à la retraite. C’est un choix politique original.

Nous avons la prétention de faire ici, ce que, peutr-être, aucune autre ville a fait en France et dans le Monde : au cœur d’une métropole mondiale, être une ville qui se développe, s’embellit sans chasser personne. Une ville qui invente un nouvel art de vivre populaire, fière de ses habitant-es, fière de ses origines multiples. L’union des Gennevillois-es porte sur une volonté : rester une ville populaire ouverte sur le monde.


C’est un défi basé sur les engagements de notre programme municipal. C’est un projet de ville en commun. Ainsi, nous refusons que la loi du marché chasse les habitants actuels ou leurs enfants.


Ce que nous décidons aujourd’hui, permet que dans les prochaines années nos enfants et petits enfants puissent rester, avec dignité, à Gennevilliers, au cœur de la Métropole du Grand Paris. Cela permet aussi d’accueillir, comme par le passé, toutes celles et ceux qui ont envie de construire ici ce projet citoyen d’une ville moderne et populaire. A Gennevilliers, nous avons l’audace de nous rassembler pour construire notre avenir en commun. C’est aussi notre intérêt collectif.

Un courrier à Patrick Devedjian President du Conseil départemental des Hauts-de-Seine

Monsieur le Président,

J’ai appris que le montant 2016 de l’excédent budgétaire du Département des Hauts-de-Seine s’élevait à 536 millions d’euros. Cela porte le montant des excédents budgétaires cumulés de ces 4 dernières années à 925 millions d’euros. Quasiment 1 milliard !

 

Signature de la convention cadre d’affiliation du CMS avec l’APHP - Mercredi 12 juillet 2017 – Patrice Leclerc (la vidéo sur facebook)

Madame la Ministre,
Monsieur le Directeur général de l’AP-HP,
Monsieur le Directeur des Hôpitaux Paris Nord val de Seine,
Monsieur le Médecin-Directeur, cher Alain,
Mesdames, Messieurs,
Permettez-moi d’excusez Madame la Députée Elsa Faucillon qui participe au rassemblement place de la République pour défendre le code du travail,

Avec l’Association des Maires de France (AMF), nous regrettons l’impréparation avec laquelle a été élaboré le décret relatif aux rythmes scolaires. Nos enfants, l’Education nationale mérite mieux que cela.

Les élèves ont vécu : la suppression du samedi matin (décision que les sondages donnaient comme étant populaire chez les parents) sous la présidence Sarkozy, puis la réintroduction d’une demi-journée de cours (mais pas le samedi car trop impopulaire) sous la présidence Hollande, et aujourd’hui pour respecter la promesse de campagne du candidat Macron, le retour à la semaine de quatre jours.
Il n’est pas difficile de douter que cette décision prenne en compte l’intérêt des élèves, d’autant plus qu’aucune évaluation publique sur les effets globaux des différents modes d'organisation de la semaine scolaire n’a été faite.

Elsa faucillon est élue députée de la circonscription Colombes Gennevilliers Villeneuve-la-Garenne avec 55% des voix sur la circonscription, 69% sur Gennevilliers.

Nous vous remercions et réservez votre soirée du mardi 27 juin à 19h nous feterons cette réussite collective ensemble. Le lieu reste à définir. Merci de votre aide et de votre soutien

 

Sous-catégories