Un enfant de Gennevilliers est décédé par arme à feu ce dimanche 12 juin dans une rixe avec des jeunes d’Asnières. Nous présentons nos sincères condoléances à la famille et aux amis de Lies. Cette mort est injuste et terrible.

En 2011, un jeune d’Asnières perdait la vie dans des conditions similaires. La semaine précédente un autre jeune se retrouvait à l’Hôpital parce qu’il rencontrait une bande de Nanterre. Dans plusieurs villes de notre département des rivalités absurdes produisent des bagarres entre jeunes de différents quartiers. Cette violence peut tuer, cette violence a tué, cette violence doit cesser.

Sous-catégories