Déclaration de Patrice Leclerc, Maire de Gennevilliers - Grand Paris Express: Maastricht contre le métro!

J’ai participé, avec une soixantaine d’élu.e.s, vendredi dernier, à une « réunion d'échanges avec Edouard PHILIPPE, Premier ministre, sur la mise en œuvre du projet du Grand Paris Express ». Convoqués en urgence, nous nous sommes retrouvés à écouter le Premier ministre, nous dire qu’il s’agissait d’un point d’information sur la situation du Grand Paris Express, avant que des décisions ne soient prises dans les prochains mois.
La parole fut ensuite donnée à des experts pour évoquer les difficultés techniques et financières du projet.

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers et membre du Réseau Barghouthi, a décidé de reconnaître l’Etat de Palestine. Un arrêté du maire stipulera la
reconnaissance de l’Etat dans les prochains jours.


D’autres villes du réseau Barghouthi s’engagent dans cette démarche.

Attachments:
Download this file (palestine_reconnaissance.pdf)palestine_reconnaissance.pdf[ ]22 kB

Nous avons souhaité développer dans notre ville une politique jeunesse qui vise à favoriser l’autonomie, la citoyenneté et soutenir les pratiques sociales et culturelles dans une volonté émancipatrice et solidaire.
Une volonté également très forte de vous accompagner à devenir des citoyens démocrates, en étant acteur à l’échelle de la ville et vous permettre d’agir.

Attachments:
Download this file (guidejeunesse2018.pdf)guidejeunesse2018.pdf[ ]7164 kB

 

Mesdames, Messieurs,

Au nom de la Municipalité, d’Elsa Faucillon, députée, Anne-Laure Perez, première adjointe, Jacques Brunhes et Jacques Bourgoin, maires honoraires, et de tous les élu(e)s qui m’entourent, je vous souhaite une très belle année 2018, pour vous, vos proches, celles et ceux que vous aimez. Pour vos projets, pour nos actions communes.

Vous l’avez remarqué, en 2018, nous vous proposons de voir la vie en rose. Quelle audace !

Moussem Festival de l’Immigration et de la Tricontinentale (ATMF)- Mot de bienvenue de Patrice Leclerc - 6 janvier 2018

Mesdames et Messieurs,

Je vous souhaite la bienvenue à Gennevilliers pour l’ouverture du Moussem Festival de l’Immigration et de la Tricontinentale. Nous avons répondu positivement à la demande de l’ATMF, car il s’agit du renouvellement d’une tradition qui est d’accueillir le Moussem à Gennevilliers, mais aussi car ce festival célèbre la fraternité, le respect des cultures dans un but : celui de la dignité des femmes et des hommes, des peuples, dans leur diversité.

Conseil municipal du mercredi 20 décembre 2017 - Vœu présenté par la Majorité municipale

L’Etat a présenté son plan hivernal 2017-2018. Il est destiné à mettre en place un hébergement d’urgence auprès des populations en situation de sans domicile.
Piloté par les Préfectures, l’Etat sollicite les villes pour mettre en place un réseau destiné à protéger les populations concernées.
A cette fin, il est prévu l’ouverture par le 115 de places d’hébergement en plus d’une politique orientée vers le logement des personnes concernées. Le 115, au vu de ce manque de places, propose des places en nuitées hôtelières qui coutent 1,7 milliards d’euros à l’Etat et cet hébergement diffus ne permet pas un suivi satisfaisant des personnes sans domicile. Cet argent pourrait être utilisé dans la construction de centres d’hébergement et surtout dans l’aide à la pierre pour leur relogement.
Or malgré les engagements de l’Etat, les hébergements proposés restent très insuffisants.

Conseil municipal du mercredi 20 décembre 2017 - Vœu présenté par la Majorité municipale

Les politiques d’aménagement menées à Gennevilliers ont permis à la ville d’être un acteur économique fort au cœur de la dynamique métropolitaine. Elles ont favorisé une politique ambitieuse d’équipements culturels, sociaux et sportifs.

Pour autant, ses habitants et sa jeunesse sont trop souvent exclus de cette dynamique ascendante à cause notamment des inégalités d’accès à l’emploi et aux savoirs.

p leclerc061En tant qu’élus, en tant qu’adultes, nous butons sur des présupposés qui altèrent notre analyse d’une jeunesse en constante mutation dans un monde globalisé. Nous ne pouvons pas faire appel à notre mémoire d’ex-jeune pour comprendre les représentations de la jeunesse d’aujourd’hui. Le monde et ses représentations ont profondément changé. C’est un problème car pour pouvoir agir ensemble, il faut se comprendre. C’est pourquoi, nous participons à la recherche-intervention « Esprit critique » conduite par Joelle Bordet, pour à la fois conforter nos intuitions et remettre en cause des certitudes pour développer des politiques publiques.


L’étude est venue confirmer nos hypothèses sur les processus d’humiliation à l’œuvre en direction des jeunes des quartiers populaire. Une double humiliation.

Ce vendredi 15 décembre les parents, les enseignants, les salariés municipaux les électrices et électeurs se sont exprimés par vote sur les rythmes scolaires et les TAP à Gennevilliers.

La participation a été significative pour une telle consultation puisque 4 912 personnes ont participé à cette consultation. Le conseil municipal unanime avait adopté le mode de consultation et s’était exprimé pour la semaine de 4,5 jours avec les TAP Gratuits. La majorité municipale a fait campagne pour le maintien de la semaine de 4,5 jours et les TAP gratuits car elle souhaitait un débat public sur l’élévation des exigences éducatives dans notre ville, et mesurait bien que nationalement les idées dominantes incitaient à un retour aux 4 jours.

Sous-catégories