Madame la Vice-Présidente,

Depuis trois ans, des élèves gennevillois ne sont pas affectés au lycée Galilée de la commune car ce dernier a atteint sa capacité totale d’accueil. Cette rentrée a été une nouvelle occasion de voir une trentaine d’enfants sans affectation ou envoyés dans le sud du Département des Hauts-de-Seine à environ 2 heures de trajet de leur domicile. Compte tenu de l’état des transports franciliens, vous imaginez fort bien à quelles difficultés auraient été confrontés ces élèves si nous n’avions pas trouvé une solution temporaire mais fragile.

 

Face à cette situation qui se réitère chaque année, nous avions interpelé le Conseil régional à deux reprises, en 2017 et 2018, afin qu’une étude soit réalisée en vue de travaux d’agrandissement du lycée. Une réponse du Directeur adjoint des services en charge du pôle lycée, Monsieur Tondat, datant du mois de juin 2018, nous informait que les projections démographiques ne nécessitaient pas d’agrandissement.

Or, je suis interpelé chaque année par des familles dont les enfants se retrouvent dans d’autres établissement du secteur par manque de place. Le lycée Galilée un lycée d’excellence, qui a fait la preuve de belles capacités de réussite, avec d’excellents résultats d’admission au baccalauréat général. Ce lycée est très attractif dans notre bassin et compte aujourd’hui 360 élèves en classe de seconde, soit douze classes de 30 élèves, alors que nous sommes en zone d’éducation prioritaire. Il est arrivé à saturation. Nous souhaitons que les élèves de Gennevilliers puissent bénéficier du lycée de leur ville et de sa réputation.

De nombreux programmes d’habitation ont été livrés ou le seront dans les prochaines années à Gennevilliers, mais également dans les villes voisines, comme Asnières-sur-Seine. Cette prévision annonce que des familles avec des enfants s’installeront dans notre secteur, induisant de facto une montée de la démographie scolaire. Nous devons anticiper ces évolutions.

Nous avons écrit un précédent courrier en septembre dernier à Madame Pécresse pour demander une audience et travailler sur une étude urgente et sérieuse de faisabilité de vos services pour anticiper la montée en charge des effectifs des prochaines années.

N’ayant pas eu de réponse, nous avons décidé conjointement, avec les parents d’élèves, des professeurs et des élus, d’organiser un rassemblement devant le Conseil Régional le 11 décembre prochain, à 14h pour interpeler le Conseil Régional sur notre problématique. Une pétition est également diffusée auprès des parents.

Nous demandons la fin des travaux en cours depuis la fin du mois de septembre, la tenue des travaux à court terme pour la rentrée prochaine et une réflexion avec l’ensemble des villes de la Boucle Nord pour l’affectation des lycéens à moyen terme.

Vous trouverez en pièce jointe le vœu pris hier par le Conseil municipal de Gennevilliers à ce sujet.

Dans l’attente de votre réponse,

Je vous prie de croire, Madame la Vice-Présidente, en l’assurance de mes salutations distinguées.

 

Patrice LECLERC


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir