Débat avec Priscillia Ludosky, du mouvement des gilets jaunes, Mathieu Viellepeau secrétaire UL-CGT et Patrice Leclerc, maire

Remplissez les cahiers de doléances Gilets jaunes de Gennevilliers

Ci-dessous un projet de courrier des gennevillois au Président de la République que nous débatterons, amenderons, lors de la réunion publique du jeudi 21 février à partir des cahiers de doléances. Les 2 documents sont en pièces jointes.

Monsieur le Président,
Suite à la mise-à-disposition des cahiers de doléances dans les structures municipales de Gennevilliers, une réunion publique de synthèse de ces cahiers s’est tenue le 21 février 2019, pour que les citoyennes et citoyens de la ville décident ensemble d’une résolution à vous transmettre. Après débats et amendements du texte, veuillez recevoir, Monsieur le Président, la résolution de la ville de Gennevilliers en réponse au grand débat national.

 


Impôts, dépenses et action publique
Revoir la fiscalité et retrouver du pouvoir d’achat est l’une des demandes les plus revendiquées par les Gennevillois.e.s. Allègement des taxes qui pèsent sur les classes moyennes et les classes populaires, comme la TVA sur les produits de la vie quotidienne, suppression de la CSG subie par les retraité.e.s., taxation des grands groupes et des multinationales qui, comme Google ou Amazon, se jouent des règles fiscales pour ne pas payer pas d’impôt en France… Les Gennevillois.e.s réclament un impôt juste. Un quart d’entre elles et eux demande aussi le retour de l’ISF. Vous annonciez dans votre lettre ne pas vouloir revenir sur “les mesures prises pour baisser l’impôt sur les entreprises afin d’encourager l’investissement”. Vous constaterez, Monsieur le Président, que les Gennevillois.e.s sont en opposition totale avec votre conception du débat qui exclut, a priori, des mesures pourtant plébiscitées.
S’agissant des économies à mener, les seules économies largement partagées par les Gennevillois.e.s sont les dépenses liées aux dirigeant.e.s de ce pays (fin du salaire à vie des présidents, réduction des dépenses du gouvernement), et les cadeaux fiscaux offerts aux riches (niches fiscales, ISF) et aux grandes entreprises (CICE). Quant aux services publics, les Gennevillois.e.s ne demandent pas d’en supprimer mais, au contraire, de les renforcer : logement, éducation, santé, écologie, emploi, social, transports, handicap, jeunesse, personnes âgées, sécurité etc. Dans tous les domaines sans exception, les Gennevillois.e.s réclament plus de services publics pour simplement, pouvoir vivre.

Organisation de l’État et des collectivités publiques
Cet axe ne fait pas partie des préoccupations majeures des Gennevillois.e.s, qui évoquent très peu la question. Les demandes sont néanmoins unanimes : préservez le rôle des collectivités locales, et en premier lieu les communes interlocutrices privilégiées par les citoyen.ne.s.

Transition écologique
Vous posez la question sous l’angle de l’aspect financier et des impôts ou taxes qu’il faudrait mobiliser pour la financer. Les Gennevillois.e.s vous répondent qu’il y a urgence à agir. Les classes populaires et classes moyennes ne peuvent plus supporter d’efforts supplémentaires, ils ont besoin au contraire d’être aidés, pour réduire leurs dépenses énergétiques, en matière de chauffage ou encore de mobilité.

Démocratie et citoyenneté
Les propositions pour améliorer la vie démocratique sont très nombreuses et diverses. L’une d’elle, en revanche, domine toutes les autres : celle d’être respecté.e.s, écouté.e.s et d’avoir des représentant.e.s politiques exemplaires, sans privilèges quelconque. Si cette demande vous est destinée, elle s’adresse également à votre entourage politique, et aux grands représentant.e.s politiques qui dirigent ce pays depuis plusieurs décennies.

Vous évoquez aussi deux sujets : l’immigration et la laïcité. Ces deux sujets sont totalement minoritaires dans les cahiers de doléances gennevillois. Moins de 10% des doléances évoquent le sujet de l’immigration et presqu’aucune n’aborde le sujet de la laïcité. Vous n’évoquez pas, en revanche, le sujet qui préoccupe principalement les Gennevillois.e.s: la hausse des salaires, des retraites, et de tous les minimas sociaux pour permettre à chacune et chacun de vivre dans la dignité.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir