Conseil municipal du mercredi 23 mai 2017

Le 14 mai dernier, alors que 35 000 palestinien-ne-s manifestaient en différents points de Gaza dans le cadre des Marches pour le droit au retour et contre l’implantation de l’ambassade américaine à Jérusalem, l’armée israélienne a commis l’irréparable, elle a tiré sur les manifestants à balles réelles, perpétuant un véritable massacre en tuant plus de 100 personnes et faisant plus de 2000 blessés.

Ce nombre s’ajoute aux 53 palestiniens assassinés et aux 2 000 blessés par des tirs à balles réelles depuis le 30 mars, début des Marches.

Parmi les victimes, des femmes, des enfants, des civils, non armés. Face à eux, des soldats tirent de sang-froid et piétinent les valeurs humaines les plus fondamentales.
En prenant la décision provocatrice et contraire au droit international de déplacer son ambassade à Jérusalem, les États-Unis portent une responsabilité particulière.

La France et l’ensemble de la communauté internationale doivent agir tout de suite. Elles en ont l'obligation et le devoir pour protéger le peuple palestinien.
Laisser ces massacres se perpétuer en toute impunité serait se rendre complice.

Le conseil municipal de Gennevilliers demande donc au président de la République Française d’intervenir auprès du gouvernement israélien pour qu’il cesse immédiatement l’utilisation d’armes de guerre contre des manifestants non armés et auprès du conseil de sécurité de l’ONU pour que des sanctions soient énoncées à l’égard de l’Etat d’Israël et que s’applique pour la Palestine le droit à l’indépendance et à la souveraineté nationale.

Nous demandons que la France reconnaisse sans délai l’Etat de Palestine comme un Etat souverain.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir