Madame, Monsieur,

En raison du conseil municipal, nous n’avons pas pu participer à la marche blanche organisée ce jour place de la Nation à 18h30 contre l'antisémitisme et en hommage à l'octogénaire, sauvagement assassinée à son domicile à Paris.

 

Je regrette et condamne le fait que le CRIF ait cru bon, par ces déclarations, d'instrumentaliser la lutte contre l'antisémitisme. Le fait d'avoir obligé Jean-Luc Mélenchon à sortir du cortège d'hommage est inqualifiable, porte un coup à la nécessqire unité dans la lutte contre l'antisémitisme. C'est un manque de respect de la volonté de la famille de la victime.

Je pense pouvoir parler au nom de tous les conseillers municipaux pour dire combien nous dénonçons l’assassinat abominable de Mireille KNOLL, perpétré contre une octogénaire sans défense, rescapée des camps nazis. Combien nous refusons l’antisémitisme.

L’antisémitisme est une barbarie que nous combattons sans relâche. C’est une idéologie mortelle, qui traverse les temps, à travers des représentations qui peuvent paraitre banales comme notamment sur les juifs et l’argent. Cette banalité peut conduire au meurtre, voire au génocide comme dans le passé.

La ville agit contre l’antisémitisme, contre le racisme et toutes les discriminations. Et je sais que la population Gennevilloise est extrêmement attachée aux valeurs de solidarités, d’égalité et de fraternité. Je sais qu’on peut compter sur nous toutes et tous ici dans ce combat.

Je vous demande d’observer une minute de silence en hommage à Mireille Knoll, sauvagement assassinée.

Patrice Leclerc

Maire de Gennevilliers


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir