Dans la matinée du 6 mars, un jeune de 16 ans a été pris à partie par trois autres jeunes dont l'un était muni d'un pistolet à grenaille. Trois coups ont été tirés à bout portant. La victime emmenée à l'hôpital a été très gravement blessée à l'œil. Cette violente agression a lieu dans un contexte de stupides et dangereuses rixes entre jeunes de différents quartiers de Gennevilliers.

L'action de la police a permis d'identifier les trois auteurs. Deux ont été interpellés, une troisième interpellation est en cours.

La Municipalité de Gennevilliers a immédiatement pris contact avec les parents de la victime pour lui exprimer sa solidarité dans cette douloureuse affaire.

Nous souhaitons que l'enquête de la police et l'action de la justice permettent la condamnation des trois auteurs des faits. Nous demandons que des mesures de justice fermes associées à des actions éducatives soient prises permettant aux coupables de prendre conscience de la gravité des faits, de la gravité de s'en prendre à l'intégrité physique d'une autre personne, d'un autre jeune.

Parents, jeunes, élus, agissons pour empêcher tout ce qui ajouterait de la violence à la violence.

En ces moments graves, des effectifs de police supplémentaires sont mobilisés par la Préfecture des Hauts-de-Seine sur notre ville, en plus de ceux du commissariat de Gennevilliers. La Ville de Gennevilliers mobilise ses agents et tous les acteurs de la prévention pour essayer de stopper cet enchainement de violence. Nous en appelons aussi aux parents et aux jeunes.

Ne laissons pas nos enfants
des Agnettes et des 3F aux Grésillons, se battre et se mutiler.
Ce sont des enfants de Gennevilliers !

Réunion des familles et des jeunes qui refusent de laisser cette violence s'installer.

Samedi 10 mars
" A 16h, Club AGIR, rue du 8 mai aux Agnettes
" A 18h, Espace des Grésillons

La Municipalité