Avec l’Association des Maires de France (AMF), nous regrettons l’impréparation avec laquelle a été élaboré le décret relatif aux rythmes scolaires. Nos enfants, l’Education nationale mérite mieux que cela.

Les élèves ont vécu : la suppression du samedi matin (décision que les sondages donnaient comme étant populaire chez les parents) sous la présidence Sarkozy, puis la réintroduction d’une demi-journée de cours (mais pas le samedi car trop impopulaire) sous la présidence Hollande, et aujourd’hui pour respecter la promesse de campagne du candidat Macron, le retour à la semaine de quatre jours.
Il n’est pas difficile de douter que cette décision prenne en compte l’intérêt des élèves, d’autant plus qu’aucune évaluation publique sur les effets globaux des différents modes d'organisation de la semaine scolaire n’a été faite.

 


Cela fera donc trois mandats présidentiels pendant lesquels les élèves auront été les otages de luttes électoralistes, luttes masquées par des pseudos débats sur les bons rythmes scolaires. En proposant « au terrain » de trancher cette question, le Ministre de l’Education fait le terrible aveu que « les rythmes » n’ont plus aucune incidence sur l’état de l’école de la République.


Ainsi pendant que les acteurs locaux s’écharpent pour défendre chacun leurs intérêts, la question de l’école la plus inégalitaire de l’OCDE n’est toujours pas posée. Par ailleurs, l’Etat continue d’organiser les vacances scolaires en fonction de l’intérêt du marché du tourisme et non celui de l’élève.


A Gennevilliers, face à une réforme imposée, nous avons pendant un an mené une réflexion collective, qui a abouti en élémentaire sur un système dérogatoire de 8 demi-journées de cours, permettant de proposer une politique socio-éducative municipale sérieuse à laquelle nous tenons. En effet, pour la première fois nous avons pu mettre en place un dispositif qui permet à plus de 90% des enfants de la ville d’avoir des activités culturelles, socio-éducatives, sportives de qualité.


Quant à la maternelle, notre difficulté à développer une réflexion partagée et des propositions consensuelles, a conduit à des propositions validées par une consultation mais qui à l’expérience ne conviennent à personne.


La municipalité de Gennevilliers considère que l’Education est un droit National pour tous les élèves, où qu’ils habitent. Il n’est pas normal, pas acceptable que ce droit s’exerce différemment selon les localités, les pressions locales en dehors de toutes réflexions sur les intérêts de l’élève. La ville de Gennevilliers continuera donc à mettre le Ministre devant ses responsabilités, et prendra le temps nécessaire à clarifier l’ensemble des paramètres, avant de remettre tout en cause une nouvelle fois dans la précipitation.

La ville de Gennevilliers souhaite que l’Education nationale donne les éléments du débat à la prochaine rentrée pour que celui-ci porte sur l’intérêt de l’élève. A partir de là, une réflexion associant parents, enseignants et acteurs socio-éducatif sera engagée dans le premier trimestre de l’année scolaire 2017/2018 après l’installation des conseils d’école en octobre. Notre objectif étant de travailler en fonction de l’intérêt de l’enfant sur d’éventuelles modifications pour la rentrée 2018/2019.


Commentaires   

#1 gateau 09-07-2017 19:02
bonjour regarder ce quil font des retraiters il les mettes a la rue comme des chiens, cela continu alors qoui faire reprendre la bastille et mettre tous c'est ordure de mecrean vieux et con du gouvernement 70 ans de vis pour rien pour etre a la rue qoui dire je pleins tous c'est petits actuellement sous se gouvernement de merde qui sent mette plein les poches avec notre argent difficilement ganeé et il nous reste nous a crever comme des chien pour les engraisser et leur donner voiture chauffeur a bouffer et avions et le reste alors que fais la répubique a vous de me le dire jattent des ésplication a ce jour gateau christian honte a la france les mettres tous au misgue et les faire travauiller avec leur velo supprimer les appartements et leur bouffe gratuite et garde du cor et la france va redermarer comme en 40 gateau c a bon entendeur salut vive la révolution sil faut la faire et virer toutes cette merde ok a bientot de vous lire
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir