Inauguration Chaufferie Biomasse - 25 mars 2017 - Discours de Patrice Leclerc (en vidéo cliquez ici)

Madame la Présidente de la Région Ile-de-France,
Mesdames et Messieurs les élus
Mesdames et Messieurs,

Il y a un an, le 31 mars 2016, avec Anne-Laure Perez, première adjointe, la première pierre de la chaufferie biomasse était posée en présence de Madame Aurelie Lehericy, Directrice générale de Gennevilliers Energie, Monsieur Pierre Hourcade, Directeur général d’Engie réseaux, tous deux ici présents.

Je tiens à saluer également la présence de
Madame Sophie DESCHIENS, Conseillère régionale d’Île-de-France et Présidente de la Commission Environnement et Aménagement du territoire,
Monsieur Marc HOURSON, Président de l’Office HLM de Gennevilliers,
Madame Joëlle COLOSIO, Directrice régionale IDF ADEME.

Aujourd’hui, nous inaugurons un équipement qui représente la mise en œuvre de notre engagement à respecter l’environnement et pour un développement durable partagé par tous à Gennevilliers.

La réalisation de cette chaufferie biomasse traduit notre volonté politique de faire de Gennevilliers une ville qui produit de la qualité urbaine, une ville qui répond aux enjeux du développement durable, pour une amélioration du cadre de vie pour tous et sans exclure personne.

Nous nous sommes engagés dans un projet durable et responsable et nous sommes heureux que les Gennevilliers puissent en bénéficier aujourd’hui, dans leur grande majorité.
Vous le voyez, Madame la vice présidente de la région, une ville qui comprend 62% de logements sociaux peut être belle, moderne et durable.

Depuis fin 2016, une grande partie des Gennevillois bénéficie d’une énergie constituée de 60% de biomasse, 38% de gaz et 2% de fuel. Ce mix énergétique est possible grâce à nos deux chaufferies, celle du Luth et celle de la biomasse que nous inaugurons aujourd’hui.
Nous avons fait du chemin depuis l’installation de la chaufferie du Luth en 1971, en faisant constamment le choix de matériaux plus écologiques en mettant au point des systèmes économes en ressources naturelles, en déchets, en pollutions.
Notre ville se développe et nous avons besoin de davantage d’énergie. Une énergie propre, renouvelable et à des coûts accessibles. Nous devons aussi travailler à réduire notre consommation énergétique.

Avec la bio masse, nous maîtrisons davantage la facture énergétique, puisque les cours du bois étant stables, et aussi parce que le bois de la chaufferie est local, nous nous prémunissons des fluctuations des prix des énergies fossiles et nous assurons aux producteurs de bois des contrats stables pour les 20 prochaines années. Le bois alimentant les chaufferies proviendra de filières locales, recyclant des produits de l’industrie du bois, de palettes et de l’exploitation de forêts.

Ce réseau touche 6 quartiers, 30 sites municipaux comme le Centre Nautique ou encore l’hôtel de ville, 40 sites de l’OPH, 14 copropriétés, 1 résidence pour personnes âgées, 1 collège (Edouard Vaillant), 7 bâtiments de bailleurs sociaux. Au total, environ 10 500 équivalents logements sont alimentés en chauffage et en eau chaude sanitaire par le réseau de chaleur. Nous nous en félicitons. Un Gennevillois sur deux est raccordé au réseau de chaleur urbain.

Gennevilliers considère cette chaufferie essentielle dans la lutte pour le développement durable, domaine qui peut parfois, et à tort, être considéré comme non prioritaire lorsque la crise frappe nos concitoyens les plus fragiles. Aujourd’hui, nous confirmons un de nos engagements pris envers les Gennevillois.
Avec cette chaufferie, la ville s’est fixée comme objectif d’augmenter son efficacité énergétique en réduisant de 57% les émissions de gaz à effet de serre, soit 12000 tonnes d’émission de CO² en moins par an, représentant l’équivalent de 5200 véhicules en moins sur la route.

Ce projet ambitieux de 16 millions d’euros a vu le jour grâce à nos partenaires que je voudrais ici remercier :

Tout d’abord, Engie Réseaux qui intervient par le biais de sa société : « Gennevilliers énergie». Nous avons travaillé en confiance avec vous pour que ce nouvel équipement soit mis en service dans les meilleurs délais.
Je tiens aussi à remercier la Région Ile-de-France pour son soutien financier d’1 million d’euro et l’ADEME à hauteur de 1,2 million d’euro.

Je remercie également les services municipaux qui ont été pleinement impliqués dans la réalisation de la chaufferie, tant pour les défis techniques et architecturaux, que pour la mise en place des 15km de réseau réalisés avec nos partenaires.

Enfin, cette inauguration ouvre notre Semaine du Développement durable à Gennevilliers. Aujourd’hui, les Gennevillois auront l’occasion de visiter la chaufferie, mais aussi de bénéficier de la 7ème édition du « Parcours aventure », sur le thème du développement durable.

Toute la semaine, des initiatives collaboratives, expérimentales et innovantes seront valorisées. N’oubliez pas de passer au FacLab pour des ateliers « assemblages de ruches », ou encore de visiter la ferme pédagogique à l’Espace Nelson Mandela. Comme vous le voyez, le développement durable c’est plus que des paroles, c’est une volonté et des actes à Gennevilliers !

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir