Communiqué de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers, et en Pièce jointe une lettre du Président de l'Union sociale pour l'Habitat

Le député PS, Alexis Bachelay vient de déposer, avec 6 compères, un amendement à l’Assemblée Nationale pour créer un nouvel office hlm métropolitain qui regrouperait les offices hlm de communes de la métropole du Grand Paris. Comme sur toutes ces propositions parlementaires sur la Métropole, il fait celles-ci sans concertation avec les populations et élus de la circonscription. Voilà une drole de conception de la démocratie.
Plus grave, le député du gouvernement Valls, éloigne la gestion des OPH des populations en la confiant à la Métropole du Grand Paris, éloigne aussi l’attribution des logements sociaux.


Ce député est-il sérieux ? Opérer les regroupements des 792 599 logements sociaux de la Métropole relève d’une démarche qualifiée de « surprenante et inadaptée » par le Président des offices HLM. Pour ma part je la trouve absurde et dangereuse. Cette proposition supprime tout ce qui fait encore aujourd’hui la qualité du logement social et qui est liée à la proximité. Ce député en déposant un tel amendement fait la démonstration que les locataires et la qualité de leur habitat ne sont pas sa préoccupation, c’est grave. Cela concerne près de 9.000 familles de notre ville. Que pense-t-il des 3200 demandeurs de logements qui veulent continuer de vivre à Gennevilliers et qui seront envoyés dans d’autres communes ? Le député a fait perdre sa ville de Colombes à la gauche, n’est-il pas irresponsable de confier la gestion du logement social à Gennevilliers au prochain président de droite de la Métropole ? Quelle amélioration peut-on attendre de Patrick Devedjian ou ses amis sur le logement ?
Mr Bachelay récidive : il y a deux ans, en plein mois de juillet, il votait la 1ere loi sur la Métropole dans une telle précipitation qu’elle s’est révélée inapplicable. Il a voté une loi qui retire la possibilité de référendum sur la métropole pour être sûr que les populations ne puissent jamais intervenir dans le dossier !
Aujourd’hui il dépose un amendement à nouveau en catimini et dans la précipitation. Le Président des offices HLM affirme que son texte pose d’importantes questions juridiques, voire d’inconstitutionnalité ! Alexis Bachelay connaît-il ses dossiers ?
Le Président des offices HLM démontre également que le souci « d’efficacité » du député ne résiste ni à l’expertise, ni à l’expérience car la question des coûts de gestion n’est en rien liée à la taille des organismes.
Il a bien raison d’insister sur la mobilisation actuelle du mouvement hlm pour construire, rénover et accueillir dignement les familles qui y habitent. C’est cette démarche qu’avec Marc Hourson, président de l’oph de Gennevilliers,, nous voulons poursuivre et amplifier.
J’en appelle aux locataires, à leurs amicales, et aux agents qui travaillent au sein de l’oph dont je salue l’engagement, pour se mobiliser tous ensemble et empêcher la disparition de notre office hlm dans la métropole. Ensemble faisons respecter notre ville, ce qui se fait à Gennevilliers doit être décidé avec les gennevilloises et les gennevillois.
Le 1er juillet 2015


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir