Gennevilliers est marquée en ce début d'année 2013 par le deuil et la tristesse suite à cet incendie meurtrier qui a détruit une famille gennevilloise. C'est un affreux rappel à notre fragile condition humaine et à l'importance des liens sociaux, des rapports humains pour essayer de réconforter son prochain dans la douleur. La solidarité humaine n'a pas de prix !

L'être humain doit être la priorité de la politique. Autrement c'est le sens même de notre vie en société qui se perd. L'entreprise doit elle servir à produire des marchandises répondant aux besoins des personnes ou à cumuler des profits à la Bourse ? Le logement doit-il servir à loger des gens, ou à la spéculation immobilière ? Les progrès scientifiques doivent-ils servir au développement de l'être humain ou à le faire disparaitre? L'argent n'est-il qu'un moyen ou un but ? Le respect des femmes, des hommes et de la nature ne s'oppose-t-il pas à l'argent roi ? Ces questions sont au cœur des enjeux politiques, et le gouvernement n'y répond pas en continuant à privilégier les puissants, la finance.

Nous attendons toujours des mesures radicalement nouvelles favorisant le pouvoir d'achat, la lutte contre la spéculation financière et immobilière, la protection de l'environnement, l'emploi des jeunes et des moins jeunes... Jamais notre pays n'a produit autant richesse, jamais elles n'ont été aussi mal réparties ! La politique doit décider de remettre les choses à l'endroit ! C'est l'engagement des communistes. Ce sont les vœux que nous formulons en 2013. Des vœux qui engagent à l'action collective pour gagner le bonheur auquel nous avons tous droit !

Patrice Leclerc                           Esther Serrano

Ce texte est l'éditon du prochain journal de la section du PCF de gennevilliers que j'ai cosigné avec une camarade des Grésillons.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir