articles parus dans le Parisien92 du5 septembre 2012

Le président de la Région Jean-Paul Huchon est venu saluer hier le travail du lycée polyvalent Galilée, remarqué aux derniers résultats du baccalauréat pour avoir dépassé les objectifs attendus.

Près de sept ans après son inauguration, en novembre 2005, le lycée de Gennevilliers a ouvert ses portes une deuxième fois hier au de la région Ile-de-, le socialiste Jean-Paul Huchon. « Je retrouve un lycée pas du tout dégradé, avec une bonne dynamique pédagogique, des résultats excellents dus à une équipe qui n’a pas bougé et des élèves calmes en ce jour de rentrée.

Je ne suis pas déçu », a constaté avec satisfaction le président de la région au terme d’une heure de visite.

Et de souligner la « spécialisation assez pointue » de certaines filières de ce lycée général et professionnel, qui propose également des formations postbac (BTS et classe préparatoire biologie). Dans l’une de ces filières, la plasturgie — la fabrication d’objets en plastique —, tous les jeunes diplômés trouvent des débouchés à la sortie.

L’établissement recevait hier les nouveaux élèves de 2de, qui ne seront pas plus de 28 ou 29 par classe et ont bénéficié d’un accueil personnalisé. « Nous rencontrons chaque élève individuellement pendant vingt minutes », témoignaient hier deux enseignants. Suivi des élèves, cours en demi-groupes, stages de révision en cours d’année et stage de préparation au bac en fin d’année pour les terminales… Tous ces moyens mis en œuvre ces cinq dernières années ont porté leurs fruits. « Nous avons des résultats bien au-dessus de la moyenne académique », a souligné Jacques Bourgoin, maire (PC) de Gennevilliers. Le lycée Galilée est passé en effet de 73% de réussite au bac en 2005 à 85% en 2011. Mais surtout, cette performance dépasse de plus de dix points le résultat attendu. Autre point positif : la proportion importante d’élèves conduits de la 2de aux examens de terminale.

Pour la nouvelle année scolaire à venir, l’équipe pédagogique de 115 enseignants, conduite par un nouveau proviseur, Lionel Pinard — qui dirigeait l’an dernier le lycée Lucie-Aubrac et le collège des Renardières à Courbevoie —, a d’autres projets. Un partenariat est notamment prévu avec les collèges de Gennevilliers pour améliorer le passage des élèves de la classe de 3e vers la 2de. Au troisième trimestre, les collégiens de 3e seront accueillis une semaine dans des classes de 2de, histoire de dédramatiser l’entrée au lycée…

Le Parisien


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir