SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 20 DECEMBRE 2013 - RAPPORT N°13.187 - Intervention de Catherine MARGATE - Sur le PLUV

Monsieur le Président, cher-e-s collègue,

Avec ce rapport, vous proposez de développer le partenariat avec l'université Paris X. Nous ne pouvons qu'approuver les subventions proposées pour le développement et le partage de ressources numériques à usage pédagogiques, et  la démarche Open Data du territoire.

Je profite de ce rapport qui concerne Paris X,  pour rappeler les immenses besoins en locaux de l'enseignement supérieur et toujours l'absence de débat sur le devenir du PULV.

Les éléments communiqués avant l'été n'avaient fait que confirmer, un peu plus, la débauche de fonds publics pour des résultats pires que ceux donnés précédemment.

Nous allons donc, encore une fois, rappeler que jamais, nous n'avons cessé de dénoncer et d'agir contre ce projet d'université privée, contre le flou qui a toujours entouré sa gestion. Un scandale financier de 610 M€ auxquels, il faut ajouter pour 2014, d'après les seuls chiffres communiqués en commission de l'enseignement, 7 M€ pour la gestion du bâtiment et encore 4,7 M€ de subvention pour les écoles du Pôle.

Donc avec cette séance budgétaire, une nouvelle fois, la majorité du Conseil général apporte son soutien au PULV en votant encore une subvention et en prenant à sa charge des frais de gestion, avec le flou qui entoure toujours celle-ci.

Car, bien que la reprise en gestion directe de l'immeuble devait nous permettre d'en assurer une gestion optimale, de connaître précisément et progressivement les coûts d'exploitation du bâtiment ...  Nous n'en savons pas beaucoup plus.

« Comment se débarrasser de la Fac Pasqua », « Comment ne plus faire supporter les dépenses scandaleuses du Pôle aux contribuables des Hauts de Seine ? » à ces questions reposées en juin dernier, vous nous avez répondu : «Etude de potentiel », « devenir du potentiel » !

Mais de l'hypothèse d'une évolution différente du site que vous aviez, vous-même, évoquée, nous n'avons aucune nouvelle.

Nous allons donc, encore une fois, rappeler notre demande d'un débat sur l'avenir d'un Pôle universitaire dans les Hauts de Seine. Quand cette assemblée départementale va-t-elle répondre à cette question : comment ce pôle pourrait être utile à l'université publique notamment à Paris X, débat qui n'a jamais eu lieu.

Et nous demandons, Monsieur le Président, qu'aujourd'hui, le Département mette fin définitivement à la subvention au Pôle Léonard de Vinci.

 



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir