Malgré les promesses de Patrick Devedjian, président du Conseil général des Hauts-de-Seine, la reprise en gestion directe de l'ensemble immobilier Léonard de Vinci par le Conseil général depuis le 1er janvier 2013 ne réduit pas les dépenses publiques allouées à cette université.

En effet, la majorité de droite du Conseil général s'apprête à voter une subvention générale de fonctionnement de 5 400 000 euros pour l'association Léonard de Vinci à l'occasion de la prochaine commission permanente le 13 mai.

En un peu plus de 15 ans d'existence, l'université Léonard de Vinci représente ainsi près de 600 millions d'euros dépensés à perte, et au détriment des altoséquanais.

Les rapports successifs de la Chambre régionale des comptes n'ont cessé de souligner « l'immense gâchis que constitue cette fac privée qui ne continue d'exister que grâce à l'argent des contribuables ».

Le groupe Communiste et citoyen dénonce cette dérive budgétaire et demande le report de ce rapport en séance publique afin qu'ait enfin lieu un débat public sur le devenir et la gestion du pôle universitaire Léonard de Vinci.



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir