Rapport 05.57

DEPENSES D'INVESTISSEMENT DANS LES ETABLISSEMENTS

SCOLAIRES DU DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE POUR 2005

Intervention de Catherine Margaté

Monsieur le Président, chers collègues,

Alors que nous évoquons, avec ce rapport, l’enveloppe budgétaire la plus importante en direction des collèges, avec des crédits en nette augmentation puisqu’il est proposé d’affecter pour la construction de collèges 100 M€ par an pendant 5 ans, d’engager un programme de travaux de sécurité, de mettre en conformité la restauration des collèges et mettre en réseau internet chaque collège, nous souhaitons formuler plusieurs remarques.

 

La première concerne la construction de nouveaux collèges. Trois nouvelles opérations sont inscrites pour 24,7 € : le nouveau collège de Bois Colombes (partition de la cité scolaire), le 5ème collège d’Issy les Moulineaux, le 3ème collège de Levallois Perret.

 

Nous proposons d’y ajouter 50 000€ d’étude pour la construction d’un 4ème collège et son gymnase à Gennevilliers. Cette demande n’est pas nouvelle, son principe en avait été retenu comme l’indique l’inscription d’une ligne budgétaire mais… sans crédit en face.

Alors qu’il est urgent de desserrer les effectifs dans les collèges, avec une priorité à ceux situés en ZEP ou zone sensible, que ce 4ème collège à Gennevilliers est d’une absolue nécessité tant en regard des effectifs que de votre engagement en faveur de la réussite scolaire, que la demande en a été formulée à plusieurs reprises tant dans cette assemblée que lors des Etats Généraux, tant aux Conseils d’administration des collèges de Gennevilliers qu’au CDEN, sa réalisation est repoussée à l’horizon de 2008.

Cette décision que personne ne comprend est inacceptable, le secteur de Gennevilliers qui accueille une forte proportion d’élèves issus de familles aux catégories socio-professionnelles « défavorisées » ayant un taux d’occupation supérieur à 110% (taux le plus élevé du département).

Je demande donc que notre assemblée examine l’amendement proposé par le groupe communiste et décide d’inscrire, dès le budget 2005, les crédits d’études pour le 4ème collège de Gennevilliers. D’autant qu’à la commission permanente de lundi, il a été inscrit, au titre du nouveau PLU, une réserve au bénéfice du Département pour la création d’un 4ème collège et la réalisation d’un gymnase.

J’ajouterais sur cette question des constructions nouvelles que je partage plusieurs réflexions formulées lors de l’atelier des Etats Généraux. Elles concernent la nécessité de dépenser les crédits budgetés, d’arrêter les reports de crédits successifs et anormalement élevés pour certaines années en construisant dans les temps.

Il est également nécessaire, pour améliorer les conditions d’études, de ne pas diminuer les crédits pour grosses réparations et travaux d’urgence et de les dépenser dans l’année. En ce sens, nous vous rappelons notre demande d’élargir cet état des lieux aux besoins des collèges notamment en informatique et en restauration scolaire et d’avoir comme par le passé, la liste des travaux retenus, collège par collège, pour l’année 2005.

Sur la question de sécurité, s’il est positif de poser aujourd’hui, la question de la sécurité de façon globale en y intégrant l’aménagement des abords des collèges et la sécurité des bâtiments, il reste que la vidéo surveillance n’a pas été écartée mais seulement son traitement centralisé unique. Nous tenons donc à rappeler que la présence de caméras de surveillance aux abords des collèges ne pourra jamais remplacer la présence humaine pour prévenir et traiter la violence scolaire, ni les investissements nécessaires en matière d’éducation et de prévention.

Concernant la restauration, la restructuration de la demi-pension dans de nombreux collèges est nécessaire. Que des crédits soient inscrits pour cela, c’est positif mais derrière pointe la réalisation de grandes unités de production et se profile la rationalisation du personnel avec à terme le risque certain de la privatisation complète de ce service.

Quant au développement de l’informatique pour toutes les classes, c’est également positif. Aujourd’hui, près de la moitié des collèges n’a pas un réseau informatique qui marche vraiment, il manque toujours quelque chose pour un bon fonctionnement. Nous serons donc attentifs à la réalisation du plan proposé qui prévoit d’équiper toutes classes, de les relier à internet, et qui impose d’être réalisé dans des délais les plus rapides possibles.

Tenant compte de ces remarques, nous voterons ce rapport.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir