Une nouvelle fois la gestion du Pôle privé Léonard de Vinci fait la une de la presse. Les conseillers généraux communistes et citoyens n’en sont pas étonnés car depuis sa création, ils ne cessent de dénoncer l’immense gâchis de fonds publics de celui-ci : 582 millions d’euros en investissement et en fonctionnement, les salaires élevés de ses dirigeants, alors qu’aucun budget prévisionnel, aucun véritable bilan n’ont été présentés aux élus de l’assemblée départementale.

L’opacité financière de ce pôle reste entière. La convention de mise à disposition des bâtiments arrive à expiration en 2011. Les élus communistes et citoyens demandent un débat public sur l’avenir de ce pôle avec les élus, les Pouvoirs publics, les responsables universitaires, les entreprises afin que ce pôle soit utile à l’université publique et, au risque de nous répéter en faisant référence aux observations de la Chambre régionale des comptes : « Il est évidemment de l’intérêt du département de mettre fin, dès que possible, à ces diverses incertitudes, de manière à ce qu’il puisse, dans le respect du droit, donner au Pôle une utilité à la mesure de son coût ».

Il est temps de mettre fin au scandale du Pôle qui n’a d’universitaire que le nom. Cette faculté privée n’existe que grâce à l’argent des contribuables du département.

Catherine MARGATE

Présidente du Groupe communiste et citoyen


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir