Intervention de Jacques Bourgoin sur le rapport demandant un avis défavorable sur le SDRIF. Séance du Conseil général du 29 juin 07. 

Après Catherine Margaté, je veux dire mon désaccord avec le rapport qui à nouveau oppose le développement de notre département à celui de la Région Ile de France. 

Alors que s'accroissent les inégalités sociales et la ségrégation spatiale (toutes les statistiques le confirment malheureusement), nous devrions être unanimes à soutenir le sens global de ce SDRIF qui se fixe de réduire les inégalités territoriales, sociales et environnementales qui concernent aussi notre département. 

Il en est ainsi des territoires de la Boucle Nord des Hauts de Seine qui portent encore les stigmates de la désindustrialisation et de ses conséquences, notamment un taux de chômage de 50% supérieur à la moyenne départementale. 

Et chacun le sais ici ! Non pas parce que les maires successifs de Villeneuve-la-Garenne et de Gennevilliers ont voulu regrouper les pauvres, mais parce que les territoires ont été au 20e siècle des hauts lieux du développement industriel de l'Ile de France et nous en sommes fiers, et qu'ils ont donc été profondément touché par les politiques de désindustrialisation de notre région ! 

Ces territoires ne demandent l'aumône à personnes par plus que ceux du Nord ou de l'Est de l'Ile de France, mais porte l'exigence de développement cohérent et solidaire dans l'intérêt général, parce que lutter contre l'exclusion et la marginalisation c'est travailler à plus de cohésion sociale et cela concerne tout le monde. 

D'autant plus que chaque territoire a ses points forts. Ainsi la Boucle avec le Port de Gennevilliers, mais aussi son redéveloppement économique peut et doit être comme le souligne le projet du SDRIF un territoire moteur du développement régional à faire monter en puissance, un territoire apte à accueillir un emploi diversifié. 

Je voudrais souligner que l'objectif « d'un territoire stratégique aux fortes potentialités de développement » (citation SDRIF) nécessite qu'une attention particulière soit portée d'une part aux transports en commun :

  • dédoublement de la ligne 13 et prolongement
  • station du RER C pour desservir le secteur est du Port et de la ZAC des Louvresses
  • passage par la Boucle du projet Orbitale

d'autre part à la liaison formation-emploi par la mise en place de programmes ambitieux de formation en liaison avec le développement économique de la Bouche 

qu'enfin, les programmes de renouvellement urbain restent une priorité et que soit privilégiée la qualité du bâti et de ses abord avec un traitement prioritaire des aspects environnementaux, notamment les trames vertes, espaces verts de proximité, rapport à la Seine pour améliorer la qualité de vie des populations de ce territoire. 

Autant de conditions indispensables au développement équilibré et dynamiques pour que la boucle nord prenne mieux sa place dans l'objectif de réduire les inégalités sociales et territoriales.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir