RAPPORT N° 05.503 Intervention de Christian Fischer

realisation du tramway chatillon-velizy-viroflay

Monsieur le Président, Chers Collègues,

Notre groupe ne peut qu’approuver et se féliciter de l’engagement du département dans la réalisation de cette ligne de tramway et de la prise en compte des préconisations et recommandations issues de l’enquête.

 Je pense tout particulièrement aux circulations douces, à la préservation du maintien de l’accès pour les riverains et les commerçants, à l’aménagement de la RD906, à la concertation avec les communes pour l’appellation des stations, à la mise en place d’un comité de suivi qui répondent ainsi aux remarques et attentes exprimées par les communes concernées, les habitants et les associations. Nous voterons donc ce rapport mais je voudrais saisir cette occasion, Monsieur le Président, pour vous faire part de nos inquiétudes face aux informations qui nous sont parvenues à l’issue du Comité Interministériel d’Aménagement et de Compétitivité du Territoire qui s’est réuni le 14 octobre dernier.

En effet, lors de cette rencontre les investissements liés aux transports étaient à l’ordre du jour. Il semble qu’une nouvelle fois les engagements de l’Etat pris au moment de la signature du contrat de plan Etat Région pour 2000/2006 ne soient pas respectés. Seuls 180 millions d’euros seront consacrés au réseau des transports collectifs en Ile de France. Ce sont ainsi 580 millions d’euros qui auront été mis pour la période 2000/2006. Par rapport aux engagements initiaux, ce sont 250 millions d’euros qui manquent à l’appel et qui remettent en cause une vingtaine d’opérations pourtant inscrites dans ce plan. Parmi ceux-ci, figure le tramway de Châtillon-Velizy-Viroflay et les projets de rocades de banlieue à banlieue.

Si ces informations s’avéraient exactes, elles sont, bien sûr, inquiétantes. Quelles en seraient les conséquences pour le tramway de Châtillon-Vélizy-Virofaly ? Quelles en seraient les conséquences pour les différents projets sur lesquels le département s’est engagé ?

Vous comprendrez que ce désengagement de l’Etat est injustifiable. En effet, les débats, les intentions maintes fois affirmées de lutter contre la saturation du réseau routier, les belles déclarations sur le développement durable et le respect de l’environnement apparaissent ainsi comme de la poudre aux yeux. Il y a donc bien nécessité d’un réengagement de l’Etat pour qu’enfin tous les projets du contrat de plan soient réalisés et que les nombreuses prolongations de métros, en attente depuis des décennies par les habitants et les salariés de notre département, de l’Ile de France, se réalisent sans retard supplémentaire.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir