SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 29 JUIN 2012 - GROUPE COMMUNISTE ET CITOYEN

QUESTION ORALE DE MONSIEUR PATRICK JARRY A MONSIEUR LE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

relative au Grand Paris

Monsieur le Préfet,

A l’occasion de la mise en œuvre de la loi sur le Grand Paris, 5 villes de l’Ouest parisien, Courbevoie, La Garenne-Colombes, Nanterre, Rueil-Malmaison et Suresnes se sont rapprochées pour imaginer ensemble l’avenir de leur territoire.

Durant plus d'un an, ces Cinq ville réunies en Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Projet des Deux Seine (SIEP) ont travaillé à l’élaboration de scenarii basés sur les besoins de leurs populations et les exigences du contexte écologique et économique actuel.

Il y a quelques mois, au terme d’un long processus fait de débats entre les 5 maires, de réunions publiques et de concertations, les contours solides d’un contrat cadre ont été trouvés.

Dans ce document, La Défense s’insère dans son territoire environnant et cesse de tourner le dos aux villes qui l'entourent. Des villes considérées depuis trop longtemps comme l'arrière garde du quartier d'affaires. Un échange fertile entre le dynamisme de La Défense et la vitalité économique des territoires alentours est possible et nos projections en attestent.

Par un développement cohérent et homogène du territoire, le contrat cadre basé sur les propositions du SIEP propose une vision partagée de la Région Parisienne et s’inscrit dans une métropole solidaire.

Fort de ces perspectives, le document a été soumis à la signature des villes concernées et de l’Etat.

 

Mais contre toutes attentes, nous avons appris que le 15 mai 2012, aux dernières heures du gouvernement Sarkozy, Courbevoie et Puteaux signaient de leur côté un accord cadre dont le projet tourne résolument le dos aux autres communes du SIEP.

 

Une démarche inacceptable que nous dénonçons publiquement.

 

Le message donné ici par l’Etat traduit un aveuglement ; le refus de voir que l’avenir de La Défense réside dans sa capacité à se solidariser avec les territoires qui l’entourent, à s’humaniser plutôt que de seulement ajouter des tours aux tours.

 

Nous souhaitons instamment que le gouvernement de monsieur Hollande prenne aujourd’hui la mesure de l’urgence d’un changement à La Défense.

 

La coexistence de 2 CDT va totalement à l’encontre d’une logique d’égalité des territoires. Cette situation serait un affront aux logiques de pôles promues par le projet Grand Paris et nuirait à sa crédibilité.

 

Monsieur le Préfet, nous demandons à l’Etat d’user de toute sa force de conviction pour amener Puteaux et Courbevoie à rejoindre les 4 villes du SIEP.

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir