QUESTION DE MONSIEUR PATRICK ALEXANIAN A MONSIEUR LE PREFET DES HAUTS DE SEINE

  

relative aux transports en commun

 Monsieur le Préfet,L’Etat s’est profondément désengagé du financement des transports en commun en Ile-de-France. Ces choix sont préoccupants, bien loin des bonnes résolutions du Grenelle de l’environnement. Nous devons tous nous sentir concernés par les questions de transports et d’environnement, la Région, le département, la commune, mais également l’Etat.

De plus, à l’heure, où le chef de l’Etat s’interroge sur l’avenir de la « Région Capitale », il me semble incohérent de se désengager, dans le même temps, d’une véritable politique du transport en Ile-de-France. 

  Dans le contrat de projets État-Région 2007-2013, signé le 23 mars 2007, par l’Etat et Monsieur Huchon, Président du Conseil régional, huit grands projets sont identifiés.

Le 5e projet a pour sujet, l’amélioration des transports collectifs en Ile-de-France. Notre Région, mais également notre département, ont besoin d’une politique ambitieuse dans le domaine des transports en commun, je pense notamment au prolongement de la ligne 4 du métro, à l’aménagement nécessaire de la ligne 13, du RER A, sans oublier également le projet de métro en rocade.

  Je souhaite attirer particulièrement votre attention sur le prolongement de la ligne 4 de métro à Montrouge, puis à Bagneux, qui est prévu dans le CPER.

Le CPER 2007-2013 prévoit la mise en œuvre des deuxièmes phases d’opérations lourdes. Cela s’inscrit dans la poursuite des opérations engagées au CPER 2000-2006 et qui doivent se poursuivre pour répondre aux objectifs initiaux à la fois en termes de desserte, de service offert et de rentabilité socio-économique.

  Mais de nombreuses informations ne nous sont pas précisées.Tout d’abord, en matière de financement, les engagements figurant au contrat de projets 2007-2013 ne couvrent pas intégralement les coûts afférents à la seconde phase du prolongement de la ligne 4 jusqu’à Bagneux. La Région Ile-de-France finance largement la majorité des projets, et doit souvent pallier l’absence de financement de l’Etat. Nous demandons à l’Etat de s’engager clairement dans ce projet.

Deuxièmement, je suis inquiet de l’absence de calendrier concernant ce prolongement. Je suis d’autant plus inquiet au regard du retard du prolongement de la ligne 4 du métro à Montrouge prévue pour 2007, et qui sera finalement prêt pour 2012.

 

 Monsieur le Préfet pouvez-vous nous préciser les modalités de financement du prolongement de la ligne 4 à Bagneux, ainsi que le calendrier de cette opération ?  Je souhaite que l’Etat prenne ses responsabilités pour qu’une politique ambitieuse soit engagée concernant les transports collectifs sur notre territoire.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir