Séance du 30 mars 2007 - Rapport 07.24
Formation encadrement jeunesse
Intervention de Marie Claude GAREL


Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Ce rapport est en deux points. Nous demanderons à le voter par article.
Pour le premier point, nous voterons cette délibération qui aide les jeunes à financer leur formation d’animateur ou de directeur de centre de loisirs ou de vacances. On émet juste le souhait de voir augmenter la bourse car depuis plusieurs années le barème est fixé à 153 euros et le prix des stages serait bien une des rares choses qui n’augmenterait pas. Un passage à 160 euros ne semblerait pas un luxe. D’autant que pour être aider le jeune a déjà financer seul son stage théorique (1ère partie de son BAFA).

Pour la seconde délibération, je réitère les questions que j’ai posées l’année dernière et auxquelles je n’ai toujours pas de réponse :
- - qu’en est-il du bilan d’activité de l’association? Nous n’avons à ce jour ni le nombre de stagiaires suivis, ni le bilan des études réalisées, ni celui des réflexions dans le secteur du développement social des quartiers et celui de la jeunesse, etc… Activités de l’association qui justifie un tel montant de subvention comme cela est écrit dans l’article 2 de la convention.
Ce traitement particulier de l’IFAC laisse penser que c’est la seule association existant sur notre département agissant dans le domaine de la formation des animateurs. Quel mépris pour les autres et en particulier les CEMEA ou les francas qui toutes deux animent une réflexion importante sur les projets éducatifs et qui collaborent avec de nombreuses villes du 92 pour assurer des formations continues, des projets partagés, etc…
Elles méritent pour le moins une égalité de traitement ce qui n’est pas le cas.
Nous voterons contre cette seconde délibération du rapport.
 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir