Gennevilliers Sarkozy d'accord pour le vélo

Lundi 6 décembre 2004, à la suite de la question orale que j'ai posé en séance pour demander l'autorisation de faire du vélo au Chanteraine, Nicolas Sarkozy  dit "d'accord ".

La manifestation de dimanche matin avait un caractère bon enfant, même si la détermination était au rendez-vous. Le tour en vélo dans le parc des Chanteraines a d'ailleurs montré que cela était possible et sans nuisance. Dans mon intervention ce matin j'ai remecié le Président du Conseil général d'avoir permis cette balade en vélo. Après l'énoncé de ma question orale, Nicolas Sarkozy a déclaré "Je vais vous étonné Monsieur Leclerc, car je suis en désaccord avec les services du département sur cette question et je suis plutôt d'accord avec vous, aussi je ne lirai pas la réponse qui m'a été préparée". "Les espace verts ne sont pas des musées il faut qu'ils soient utilisés", "je propose donc que nous fassions une expérience à partir du 1er janvier pour permettre le vélo et les rollers des jeunes" "il faut de la souplesse". Par ailleurs, le Président du Conseil général demande aux Services d'éudier la possibilité de créer une piste cyclable entre Villeneuve et Genenvilliers.

Il s'agit là d'un premier pas intéressant. Je pense qu'il est même possible que les services travaille sur la base de notre proposition "ouverture aux vélos et rollers, le matin pour les enfants et les adultes, sauf l'été". Affaire à suivre donc.