Intervention de Marie-Claude Garel  sur le rapport 06.7  veille éducative, commune de Nanterre  Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,
Comme élue de Nanterre, je souhaite apporter quelques précisions sur ce rapport qui pose la question fondamentale du partage de l’information sur la base du principe de confidentialité, primordial aux yeux de l’ensemble des travailleurs sociaux. Ce partage de l’information dans le but louable d’intervenir efficacement et avec la plus grande bienveillance dans l’intérêt des individus pose l’ensemble des questions déontologiques des professionnels de la prévention, du secteur social, de la médecine etc…

 

C’est pour cela qu’à Nanterre, si la municipalité a fait le choix de permettre la mise en œuvre de la veille éducative, mesure proposée en 2001 sous le gouvernement de gauche, ce choix s’inscrit dans une politique éducative et sociale au service des habitants sans que jamais le politique n’interfère ou sur les décisions proposées et prises ou n’insiste sur le besoin de connaître les dossiers suivis nominativement.

 

On a, de par la charte de confidentialité proposée, affirmé le refus de l’ingérence du politique sur le social. C’est pour cela qu’il est fortement précisé les modalités de l’évaluation avec les diverses institutions ou collectivités territoriales concernées. Cette évaluation se faisant à partir du recueil anonyme des situations traitées.

 

C’est un des rôles fondamentaux du coordinateur ou coordinatrice de la veille éducative que d’être le garant de cette confidentialité.

 

C’est par le respect des responsabilités de chacun et de son rôle que le travail se mettra en place avec efficacité en lien avec les dispositifs déjà existants.

 

En travaillant ensemble, chacun apprend à se connaître et la confiance s’installe.

 

Les travailleurs sociaux sont très vigilants quant au respect de la déontologie de leur métier, ils ne peuvent en aucun cas être instrumentalisés par le politique.

 

Cela a conduit bon nombre d’entre eux à descendre dans la rue et nous les avons soutenus.

 

Tout comme nous travaillons avec eux à construire des outils pertinents pour faire avancer au mieux les dossiers qu’ils suivent ou qu’ils seront amenés à suivre.

 

En tous les cas à Nanterre, cet important travail collectif et partagé pour arriver à la mise en place de la veille éducative et la charte de confidentialité qui en garantit les fonctionnements s’inscrit dans cette démarche.

 

Je vous remercie de votre attention.

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir