SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 14 DECEMBRE 2012

Vœu relatif a la mise en place du dispositif des télephones portables pour les femmes victimes de violence conjugales presente par NADINE GARCIA

En juin dernier, lors de notre séance plénière, suite à mon intervention détaillant des propositions d’actions en faveur des femmes victimes de violences conjugales, vous aviez montré votre intérêt pour l’une d’elle, le téléphone portable d’urgence et, vous aviez accepté qu’à minima, on puisse s’engager sur ce dispositif.

Mais je constate qu’il n’en est pas fait mention dans les orientations budgétaires. J’insiste donc, et je précise, que ce dispositif a déjà fait ses preuves en Seine Saint Denis, et plus récemment à Paris et dans le Bas-Rhin.

C’est un outil qui se révèle efficace, qui permet la prévention de la récidive et rassure toutes les femmes qui vivent dans la crainte de croiser leurs conjoints et de mourir sous leurs coups.

Ces téléphones sont en effet équipés d’un bouton d’alerte directement relié à Mondial Assistance. La police est alors immédiatement prévenue et intervient dans les dix minutes.

Je rappelle que chaque année en France, une femme succombe tous les 2 jours ½ sous les coups de son conjoint. En 2011, en Ile-de-France, 24 femmes sont décédées des suites de sévices.

Considérant votre engagement lors de la précédente séance,

Le Conseil Général décide de la mise en place du dispositif des téléphones d’alerte, et prend l’initiative de l’organisation d’une réunion de travail avec tous les partenaires qui doivent être associés pour la réussite de ce dispositif.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir