SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 24 JUIN 2011 - GROUPE COMMUNISTE ET CITOYEN

QUESTION DE MADAME NADINE GARCIA A MONSIEUR LE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

relative a la situation du Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers de Nanterre et de l’hôpital Louis Mourier de Colombes

Monsieur le Préfet,

J’attire votre attention sur le calendrier d’action de l’Agence Régionale de Santé d’Ile-de-France à l’égard du Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers de Nanterre et de l’hôpital Louis Mourier de Colombes.

 

La publication du protocole d’accord passé entre l’ARSDIF, la Préfecture de Police de Paris et la Direction Générale de l’AP-HP concernant l’avenir de ces deux établissements suscite de vives inquiétudes. En effet, ce protocole d’accord vise l’organisation de la « complémentarité des deux établissements entre eux afin de garantir le retour à l’équilibre économique des établissements par d’éventuels regroupements d’activités ».

 

Les élus de Colombes et de Nanterre sont favorables à un rapprochement, dès lors que celui-ci s’inscrit dans la recherche d’une complémentarité de l’offre de soins. Or, ce protocole d’accord enregistre, entre autres, la spécialisation du CASH dans l’accueil des personnes les plus en difficulté, le transfert de la chirurgie, de la psychiatrie, de la réanimation et des urgences à l’hôpital Louis Mourier pourtant déjà saturé…

 

A plusieurs reprises, ces élus ont affirmé leur volonté de contribuer au maintien et au développement d’une offre publique de soins de qualité, adaptée aux besoins des habitants et au service de toutes les populations de ce bassin de santé. Ils ont également avancé des axes de travail avec lesquels l’ARS refuse, pour l’instant, de travailler.

 

Ce protocole d’accord auquel nous nous opposons va clairement dans le sens d’une aggravation des inégalités et d’un gâchis d’argent public. Aggravation des inégalités puisque les populations vont être réorientées vers des cliniques et hôpitaux privés avec des dépassements exorbitants. Gâchis d’argent public puisque, par exemple, les blocs opératoires et la maternité du CASH seraient rendus obsolètes.

 

Nous vous demandons d’intervenir auprès de toutes les autorités compétentes pour que l’on revienne sur ces projets qui vont détériorer l’accès aux soins pour le plus grand nombre.

 

Je vous remercie.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir