SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 22/10/2010

Rapport 10 226 - Intervention de Marie-Claude GAREL

 

Monsieur le Président, chers collègues,

Toute mise à disposition de personnel supplémentaire auprès de la Maison départementale des personnes handicapées de notre département est une bonne chose donc nous voterons ce rapport.

Néanmoins, je tiens à rappeler que malgré des efforts importants des personnels, le travail à accomplir à la MDPH est toujours trop important pour le nombre de salariés qui y travaillent.

Cela est d’autant plus vrai que les administrations membres du GIP se dégagent progressivement des obligations de fournir des personnels en payant en principe l’équivalent de ce que ceux-ci coûteraient. Mais cela ne fait pas pour autant des postes effectifs. Il faut dire que la DASS comme l’Education nationale sont touchées par les suppression de postes et sont donc de moins en moins en situation de mettre des fonctionnaires à disposition du GIP MDPH 92.

Alors on a beau mutualisé à tout va les missions, on a beau réorganisé l’ordre des actions ; à la clé, avec un nombre croissant de demandes, les délais d’attente sont encore fort longs et l’étude des situations tant sur le secteur enfants que sur le secteur adultes traînent en longueur, tout comme la notification des décisions et le versement de la PCH ou autre indemnité attribuée.

Alors je profite de ce rapport pour réitérer notre demande de créer l’ensemble des postes pérennes et nécessaires au bon fonctionnement de notre MDPH .


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir