Séance du Conseil Général du 25 novembre 2005 Rapport 05.382 Intervention de Patrice Leclerc

Dossier de coopération avec le Bénin commune d’Aplahoue

Monsieur le Président Sarkozy, Chers collègues,

 

Je saisie la présentation de ce rapport, pour vous rappeller votre engagement, non tenu, d’avoir en séance publique du conseil général un point sur nos actions de coopération internationale en teme de bilan et de débat d’orientation.

 

Lors de la séance du 21octobre vous vous êtes emporté et saisissant un aspect de mon intervention pour ne pas répondre aux questions que je posais alors. Vous n’avez toujours par répondu à un courrier que je vous ai adressé à ce sujet en septembre dernier. Je me permets donc de réitérer une demande de notre groupe : « Supprimer toute implication du secteur marchand dans le processus de coopération, et amorcer une réflexion conduisant à terme à la dissolution de la SEM qui fait figure d’écran à la politique départementale pour intégrer «ses fonctions» dans l’organigramme de l’administration du Conseil général. »

J’avais prévue de dire « Sauf, s’il y a des éléments d’information omis, le présent rapport fait la démonstration qu’il est possible d’avoir des coopérations internationales sans passer par la SEM coopération. Pourquoi donc votre acharnement à vouloir garder une SEM ? » mais j’ai appris, ce matin, en commission, qu’en fait le mandataire auquel il est fait allusion dans le rapport, c’est la SEM Coopération ! De qui se moque-t-on ? Pourquoi, Monsieur le Président, cache-t-on dans ce rapport le nom du mandataire déjà désigné ?


Le groupe communiste votera donc contre ce rapport.

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir