SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 29 AVRIL 2011 GROUPE COMMUNISTE  ET CITOYEN - INTERVENTION DE PATRICE LECLERC - Rapport 11.108

Développement économique dans les Hauts-de-Seine

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

L'objectif prioritaire d'une politique économique départementale est bien, comme vous l'affirmez en introduction de ce rapport, de créer de l'emploi et de la richesse dans les Hauts-de-Seine. Nous sommes là-dessus au moins tous d'accord.

Je reste par contre opposé à la manière dont vous vous y prenez pour y arriver. Les résultats sont d'ailleurs là pour affirmer que la politique du département n’apporte aucune valeur ajoutée en matière d’emploi. On a ici, au mieux, les mêmes résultats qu’ailleurs, au pire les évolutions sont moins bonnes.

 

Alors qu'officiellement plus de 87 000 altoséquanais demeurent au chômage, que les inégalités de revenus continuent de s'accroitre entre les plus riches et les plus pauvres et que le pouvoir d'achat ne cesse de baisser, vous maintenez intact votre "logiciel" de pensée en favorisant la concurrence entre les entreprises et les territoires au détriment des personnes qui vivent et travaillent dans les Hauts-de-Seine.

J'ai recherché dans ce rapport certains mots symboliques liés à l'économie.

Pas une seule fois le mot "industrie" n’apparaît  (sauf pour citer la CCI de Paris !).

L’an passé le président de la République avait parlé de priorité et d’attention sur l’industrie.

Mais où sont les actes ? Où sont les mesures concrètes pour défendre l’industrie ? Quand mon collègue Patrick Jarry vous interroge sur les Papeteries de la Seine, notre collègue Solère, chargé de l’économie, lève les yeux au ciel, n’a pas de réponde départementale. Le même qui n’hésite pas à trouver génial l’idée de dilapidé 59 millions dans le THD pour soit disant être attractif pour les entreprises, regarde passer impuissant les départs d’entreprises industrielles…

Votre majorité UMP/NC n’a jamais fait, n’a pas fait une priorité de garder et développer de l’industrie dans notre département. Vous avez au mieux laisser faire, accompagné et au pire encouragé la spéculation immobilière générant ces départs.

Cela a les conséquences négatives que l’on connaît sur l’emploi des jeunes, entre autres.

Les élus du groupe communiste et citoyen ne partagent pas votre modèle économique et social. Il est en échec si l’on regarde le développement humain au niveau de l’Etat comme au niveau départemental.

L'exemple type est votre obstination à vouloir concentrer l'ensemble des activités économiques sur le seul site de La Défense déjà largement saturé. C’est une erreur environnementale et d’aménagement du territoire.

Nous sommes au contraire pour un développement équilibré et durable de notre département, solidaire d’un développement harmonieux de la région ile de France.

Nous aimerions voire l’énergie et les moyens financiers de notre département concentré sur le maintien et le développement de l’industrie plutôt que sur l’aide et le soutien à la concurrence internationale. Votre bilan est négatif sur l’industrie.

Je note que dans les différentes conventions vous avez intégré notre proposition de conditionner l’attribution d’une aide au maintien de l’établissement dans le département. C’est bien. Nous vous avions proposé d’ajouter « maintien ou augmentation du nombre d’emploi dans le département ». Cela n’apparaît pas.

Il est aujourd'hui de plus en plus nécessaire de relocaliser une partie de notre production et de changer nos modes de consommations pour nous inscrire dans un développement durable humainement et environnementalement. La prospection de marchés, la volonté de s'implanter à l'étranger, cette logique d'internationalisation poussée s'apparente de plus en plus à des délocalisations rampantes. C’est en tout cas une logique de compétition entre les territoires et les entreprises, dont les salariés, les peuples souffrent. Nous refusons cette logique.

C’est aussi à partir du refus de cette logique que nous avons approuvé l’idée de faire plus dans notre département sur l’économie social et solidaire.

Un vœu a été voté par votre majorité en juin 2010, il y a bientôt un an. Vous venez de décider de consacrer une Vice-Présidence à ce secteur. Très bien.

Il ne faudrait pas qu’il se passe la même chose que sur la jeunesse : plus on en parle, moins il y a d’actes. Une forme contemporaine des commissions Clémenceau…. ?

Un conseil départemental se met en place que nous avons, malheureusement du boycotter avec mes collègues Gazeilles et Janvier pour marquer notre désaccord sur l’écart entre les mots et les actes quand vous confiez à une entreprise du CAC 40 le travail d’insertion. Nous y reviendrons porteurs de proposition.

Je veux surtout relever que dans ce rapport sur le développement économique dans les Hauts-de-Seine, il n’y a pas un mot sur l’Economie sociale et solidaire. Pourtant ce secteur développe et crée de l’emploi et des richesses. Cette absence est significative.

Je reprends ici des propositions élaborées avec des entreprises de l’ESS et en lien avec mes collègues Gazeilles et Janvier, ce rapport aurait pu contenir des propositions comme :

· Aider et soutenir les réseaux de l’ESS actifs dans le département en subventionnant les réseaux départementaux de l’Insertion par l’activité économique  que sont Employeurs solidaires 92 et le Comité des associations intermédiaires (CAI 92).

· Proposer que 1% des locaux d’activités de l’OPDHLM et de la SEM92 soit dédié à l’ESS

· Promouvoir le statut des scops, promouvoir l’ESS. Par des actions dans les collèges et lycées, dans les boutiques de gestion et les autres structures d’aide à la création d’entreprise. Informer sur l’existence de ce secteur. Valoriser la gestion des entreprises par les salariés.

· Demander qu’un tiers des fonds de revitalisation soit fléché vers l’ESS, vers l’insertion.

J’attire aussi l’attention des collègues de la majorité UMP/NC qui votent comme un seul homme toutes les délibérations sur le THD92 que si dans le budget primitif vous avez voté 7,5 millions au BP 2011, nous n’avons rien sur le THD dans cette délibération sur le développement économique.

Pourtant le THD92 devrait, selon vous, permettre « aux Hauts-de-Seine d’être précurseur dans le développement des services liés à l’économie numérique ».

Je rappelle que l’utilisation de votre subvention est conditionnée à la présentation de réalisations, de dépenses. Je voudrai savoir quand avez-vous prévu de nous faire un point précis sur le déploiement du THD92, où les travaux ont-ils commencé, quels sont ceux prévus dans les deux ans ?

Où en sommes nous sur les différents recours ? Le projet n’a-t-il pas des difficultés, n’est-il pas remis en cause dans son opportunité après l’annonce des plans de déploiement de grands opérateurs comme France télécom, Free, Colt ou SFR?

Quand Séqualum refuse, comme à Malakoff, de couvrir ce qui n’est pas déjà couvert par de la fibre, n’y at-il pas un problème par rapport à l’objectif initial que vous nous affirmiez qui est justement d’aider à couvrir les zones non denses ?

Ne faudrait-il pas un rapport spécial sur ce dossier à notre prochaine séance ? Nous continuons de préconiser d’arrêter les frais pour le contribuable pendant qu’il en est encore temps. Notre département n’a pas vocation d’aider Numéricable.

Je vous remercie de votre attention.

Proposition de Vote par délibération

Délibération N°1 : Pour (HDSI)

Délibération N°2 : Contre (pôles de compétitivité)

Délibération N°3 : Pour (CMA 92 et Procoms 92)

Délibération N°4 : Pour ( Apprentissage)

Délibération N°5 : abstention(Hauts de Seine international)

Délibération N°6 : Contre (Team Export 92)

Délibération N°7 : ABS (Team export VIE 92)

Délibération N°8 : Contre (Marque économique Hauts de Seine)

Délibération N°9 : pour (Salon MIPIM…)

Délibération N°10 : Pour (Informations économiques)

Délibération N°11 : Contre (DEFACTO)

Délibération N°12 : Contre (pas € aux entreprises mais aux associations gérant les pôles de compétitivité… 90 000 €)

Délibération N°13 : Pour (Vallée scientifique de la bièvre)

Délibération N°14 : ABS ou pour (prospection d'entreprises à l'étranger pour installation dans 92…)

Délibération N°15 : Pour (Acquisition d'une base de données d'immobilier d'entreprise)


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir