Communiqué de presse des groupes communiste et citoyen et Parti socialiste – Europe Ecologie / Les Verts - Nanterre, le 8 novembre 2011

Appel à projets de l’Economie Sociale et Solidaire

En décembre 2010, un Conseil départemental de l’Economie Sociale et Solidaire a été créé. 6 M€ ont été inscrits sur 3 ans en faveur du développement de l’ESS. Depuis, ce Conseil où siègent au coté de la majorité départementale et de personnalités qualifiées, notamment Guy JANVIER (PS), Patrick JARRY (communiste et citoyen), Patrice LECLERC (communiste et citoyen), Bernard LUCAS (PS) et Vincent GAZEILLES (Europe Ecologie / Les Verts), s’est régulièrement réuni. Un appel à projets a été lancé pour soutenir les acteurs départementaux de l’ESS.

Les 17 et 18 octobre derniers, un jury pluraliste a examiné les projets et sélectionné ceux à valoriser par un soutien financier : sur 83 dossiers, 31 ont ainsi reçu un avis favorable pour un montant d’1,4 M€ environ.

Or, lors de la Commission permanente du 7 novembre, le rapport devant valider ces décisions, ne retenait, à la surprise générale, que 20 dossiers pour un montant de seulement 786 955 €, soit 57 % de suppression de crédit !

« 11 projets de qualité sont passés à la trappe et ne seront pas financés au mépris de l’avis du jury ! » déplorent les élus d’opposition. « Pourquoi alors avoir budgété 1,4 M€ de crédits pour l’ESS en 2011 ? » s’étonnent-ils.

Ceux-ci sont intervenus pour demander que les choix du jury soient respectés et les 31 projets initialement retenus soient aidés.

Cette situation révèle l’utilisation politicienne de l’ESS par la majorité UMP/NC. Des annonces sont faites, des crédits sont votés, la réalité est autre. L’engagement du Vice-président, Jean Sarkozy délégué à l’ESS et du chef de l’exécutif, P. Devedjian sur le fait que « Les crédits de l’ESS pourront être utilisés dès la première année » est renié.

Pourtant, sans complexe, P. Devedjian et J. Sarkozy valorisent sur 4 pages, dans le dernier numéro d’HDS-mag, le soutien du Département à l’Economie Sociale et Solidaire !

Les élus de gauche s’adressent donc au Président du Conseil général pour qu’il revienne sur cette décision en acceptant de prendre en compte les 31 projets sélectionnés par le jury pluraliste, et de les financer.

P. Devedjian pourrait ainsi passer des paroles aux actes !

Les acteurs de l’ESS cesseraient ainsi de faire les frais de la querelle interne entre Patrick Devedjian et Jean Sarkozy et d’un mépris certain pour les associations de l'ESS.

Contacts :

Sylvie Caroff (Groupe Communiste et Citoyen) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.79.04.60.32

Emmanuelle Rogé (Groupe socialiste) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.60.67.89.18

Alain Mathioudakis (Europe Ecologie-Les Verts) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 06.09.51.22.00


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir