Communiqué de Vincent Gazeilles, Guy Janvier, Patrice Jarry, Patrice Leclerc, conseillers généraux membres du groupe de travail de l’économie sociale et solidaire du CG92.

Un groupe de travail de l’économie sociale et solidaire du conseil général était convoqué ce lundi 7 mars après midi.

En contradiction flagrante avec la démarche de l’ESS, une commission d’appel d’offre a attribué, mi février, 70% d’une prestation d’insertion à destination des bénéficiaires du RSA à la société CLAF accompagnement. 

Le groupe CLAF, société cotée en bourse, vient de se voir suspendre ses activités avec la direction régionale Poitou Charentes du Pôle emploi car cette dernière attend qu’elle « fournisse la preuve de sa capacité à répondre normalement à toutes les exigences des cahiers des charges ». Ici, dans les Hauts-de-Seine on vient de lui confier 20 000 personnes. Les services de la commission d’appel d’offre du conseil général constataient d’ailleurs eux-mêmes une insuffisante du dossier d’un point de vu qualitatif mais seul le prix de la prestation a compté dans la décision.

La majorité UMP, a un double langage, d’un coté des discours, la création d’un conseil départemental de l’Economie Sociale et solidaire et de l’autre : la réalité : la mise en concurrence entre elles des entreprises d’insertion, le choix du privé contre les associations d’insertion.

Tout le secteur associatif de l’insertion est en danger avec de tels comportements.

Les conseillers généraux socialistes, communistes, citoyens et Europe écologie les Verts décident de dénoncer cette duplicité en quittant la séance du conseil de l’économie sociale et solidaire de ce lundi 7 mars 2011 .


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir