Séance du 25 juin 2010- intervention de Patrice Leclerc, au nom du groupe communiste et citoyen, sur le voeu présenté par Jean Sarkozy, le PS et les Verts relatif à l'économie sociale et solidaire.

Le Groupe communiste et citoyen participera chaque fois que possible (sauf contraintes professionnelles) au groupe de travail sur l’économie sociale et solidaire.

Nous y ferons des propositions. Nous soutiendrons tout ce qui ira dans le bon sens comme le soutien financier aux centres sociaux, l’aide au mouvement coopératif, le soutien aux entreprises d’insertion… Nous participerons avec sérieux à un débat public sur l’économie sociale et solidaire.

Ce vœu ne répond pas à nos préoccupations. C’est une annonce et en matière d’annonce le groupe communiste et citoyen est échaudé.

Les Assises de la jeunesse, lancées par de grands effets d’annonces, font un flop retentissant. Notre débat de cet après midi l’a montré.

La responsabilité des élus n’est pas de faire que de la communication. C’est d’agir et agir concrètement.

Nous ne participerons pas à une énième opération de com de Jean Sarkozy. Nous ne voyons pas l’intérêt de soutenir un vœu déposé par le président du groupe UMP, groupe majoritaire ici, et qui demande à sa majorité de continuer le groupe de travail sur l’ESS, d’organiser un débat à la rentrée et formule un engagement flou sur une prise de « mesures précises ». Mais aucun contenu précis de ces mesures !

Il faut être sérieux ! Et disons le clairement, si la majorité a des problèmes qu’elle ne nous demande pas de les arbitrer. Surtout qu’elle ne nous demande pas de traiter ses problèmes sur le dos de l’économie sociale et solidaire.

C’est une question trop sérieuse pour être l’objet d’opération politicienne.

Cela aurait été plus clair, Monsieur Sarkozy, si dans votre intervention sur le budget supplémentaire vous aviez proposé de créer une ligne pour l’Economie sociale et solidaire. Nous aurions pu faire beaucoup de choses avec une partie de ces 43 millions d’euros !

Assez de paroles, des actes ! Voilà ce qu’il faut.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir