SÉANCE PUBLIQUE DU VENDREDI 30 MARS 2012 - RAPPORT N° 12.20

Subvention de fonctionnement 2012 à l'association - La Maîtrise des Hauts-de-Seine

 

Intervention de Patrice LECLERC pour le Groupe Communiste et Citoyen

sur la politique culturelle et artistique du département

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

je me saisi de ce rapport afin de m'exprimer au nom du groupe communiste et citoyen sur des aspects de la politique culturelle et artistique du département.

 

Le budget primitif 2012, marque une baisse de 27% par rapport à 2011. Et même si je déduis votre projet d'exposition sur le Saint sépulcre à la Maison de Chateaubriand à 2 millions d'euros dont nous n’avons plus de nouvelle, la baisse est de 15%.

 

Si l’on a l’habitude de dire qu’un budget exprime les priorités politiques, on peut dire que votre budget 2012 est à l’image inverse que vous cherchez à vous donnez d’un président aime la culture. Vous l’aimez certainement, disons plus exactement, que vous portez un moindre intérêt à nos missions de service public en matière culturel.

 

Bref, plus vous dépensez en communication sur la culture, moins vous dépensez en réalisation et action culturelle…

 

Cette année vous baissez donc de 27 % la dotation consacrée à la musique et à la danse, vous réduisez de 22 % les dépenses d'investissements culturels. Au final, le budget global diminue de 24 %

 

Le groupe communiste et citoyen est contre l’affaiblissement des politiques culturelles. Ce sont dans les périodes difficiles, les crises que la culture, la création doivent être véritablement soutenues, car elles permettent aux femmes et aux hommes d’entrer en communication, d’essayer de comprendre le monde, de s’humaniser.

 

Des actions de médiation culturelle doivent être entreprises en direction de tous les publics notamment les jeunes.  En nous s'appuyant sur le développement des nouvelles technologies mais aussi en favorisant la rencontre directe des artistes, des créateurs avec le public.

 

Je réitère donc à nouveau notre proposition de création d'un Pass Culture 92 pour les jeunes de 12 à 25 ans et les personnes à faibles revenus qui comprendrait le droit d'assister gratuitement à 3 spectacles par an (un concert – une pièce de théâtre – un opéra ou un spectacle de danse), la gratuité dans les trois musées départementaux et des réductions pour des séances de cinéma ou des achats dans les librairies indépendantes. C'est avec un dispositif de ce type largement diffusé, accompagné d'actions de médiation, que nous parviendront à augmenter la fréquentation des lieux culturels par des publics d'horizons divers.

 

Développer cette politique en faveur de la culture pour tous passe par un soutien plus important du Conseil général en direction des structures culturelles dans chaque commune. Je pense notamment aux conservatoires et aux compagnies théâtrales qui font un travail remarquable. Il nous faut plus les soutenir.

 

Il est enfin nécessaire de soutenir les pratiques amateurs, de promouvoir la création artistique et de valoriser toutes les expressions culturelles. En ce sens, nous vous demandons depuis plusieurs années de mettre en place un dispositif pour aider les communes à développer des locaux de répétitions et des ateliers d'artistes et d'artisans d'art. Nous pouvons d'ailleurs imaginer des projets en lien avec l'économie sociale et solidaire, telle que les coopératives artistiques.

 

Vous avez décidé de créer une cité musicale sur l'ile Seguin en partenariat public – privé. Nous réaffirmons notre opposition à ce type de financement face aux risques qu'il comporte et à vous faire remarquer que vous faites beaucoup toujours au même endroit. La lecture même du rapport sur le budget primitif est démonstrative.

 

  • Chorus à la Défense
  • Defense jazz festival
  • Arts de la rue à la défense
  • Ile seguin à Boulogne
  • Albert Khan à Boulogne
  • Château de Sceaux
  • Parc de Sceaux

J’aimerai voir plus d’actions dans les villes populaires comme Villeneuve la garenne !

 

J'en viens maintenant à la subvention de 1 200 000 € alloué à l'association la Maîtrise des Hauts-de-Seine. Cela représente 10 % du budget fonctionnement de la culture sans compter la mise à disposition gratuite de locaux du département. Près de deux ans après sa réalisation, vous nous avez récemment envoyé un audit datant de mai 2010 sur cette association. Tant de temps pour nous communiquer un document qui ne dévoile rien de spécial. Nous voterons donc ce rapport.

 

Je vous remercie.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir