SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 29 AVRIL 2011 GROUPE COMMUNISTE  ET CITOYEN INTERVENTION DE PATRICE LECLERC

Sur la politique touristique, culturelle et artistique des Hauts-de-Seine

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Je me saisi de ce rapport pour faire un point sur la politique culturelle, artistique et touristique de notre département.

Il ne vous aura pas échappé qu'une délibération de ce rapport à pour objectif de renouveler avec la Région et les comités de tourismes locaux, la convention relative au pôle touristique régional Vallée de la Seine.

Il est intéressant de voir que la Vallée de la Seine a pour objectif de promouvoir les nombreux attraits touristiques de l'ensemble des 17 communes qui bordent la Seine.

C'est là, la grande différence avec une autre vallée : la Vallée de la Culture ! Monsieur le Président, si vous avez repris le concept marketing de "vallée", force est constater que votre Vallée de la Culture est bien moins étendue que la vallée de la Seine !

Depuis 2 ans, le groupe communiste et citoyen dénonce le fait que la grande majorité des manifestations et des investissements culturels de la vallée de la culture  se concentre dans 5 communes.

Parmi elles, la grande gagnante est bien sûr la ville de Boulogne avec l’aménagement de l’île Seguin sur laquelle de nombreux projets, bien loin de faire l'unanimité, se cumulent : salles de concerts, salles d'expositions et galeries d'art, cinéma, cirque, hôtels, restaurants, très nombreux m² de bureaux, très peu de logements sociaux… A ce sujet, Monsieur le Président, quand l'assemblée départementale sera-t-elle officiellement informée de l'avancée de votre projet ? Quand aurons-nous un projet définitif et un plan de financement précis ?

Vous le reconnaissez vous-même*, il est grand temps de définir clairement ce que vous comptez faire de cette Vallée de la Culture. Je vous indique d'ailleurs que nous souhaitons nous investir pleinement dans ce débat.

 

*Extrait du rapport BP 2011, p.30 :

 

" 2011 sera une année importante pour la réalisation de notre projet de la Vallée de la Culture. Nous allons définir précisément le modèle économique de ce projet. Il s’agit d’une première étape fondamentale de notre projet.

 

Au travers de la Vallée de la Culture c’est le rôle moteur en matière d’innovations culturelles de notre collectivité que nous choisissons d’affirmer dans le cadre du projet du Grand Paris."

Autre lieu très prisé par le Conseil Général : La Défense. Il suffit de lire le rapport du budget primitif pour s'en convaincre, le Magic Mirror de « Chorus », le « Défense Jazz festival » et le "nouveau festival des arts de la rue" que vous citez en exemple se situent tous les trois à La Défense.

Pourquoi Monsieur le Président, persistez-vous à concentrer ces manifestations de grande qualité sur un si petit périmètre ? Je vous demande d'ailleurs de faire en sorte que les sièges sociaux des grandes entreprises de La Défense contribuent au budget de ces grands évènements dont bénéficient leurs salariés.

D'autre part, cela concerne à la fois la culture et le tourisme, je souhaite ici dénoncer la fermeture scandaleuse depuis un an, jour pour jour, du Toit de la Grande Arche de la Défense qui a pour conséquence la fermeture des Musées de l'informatique et du Jeu vidéo et le chômage technique pour 50 personnes. Il semble pourtant que les ascenseurs soient réparés depuis bien longtemps. Monsieur le Président, quelles sont donc les raisons qui empêchent la réouverture de ce lieu, qu'avez vous fait concrètement pour permettre la réouverture du premier site touristique du 92 visité par près de 250 000 touristes par an ?

Je reviens rapidement au budget de la culture pour 2011 que vous nous annoncez en hausse.

En réalité, c'est une hausse en trompe-l'œil. Vous budgétez en effet 2,3 millions d'euros pour organiser en 2012 une exposition du Saint Sépulcre à la Maison de Chateaubriand. Selon vos estimations, les recettes de cette exposition atteindront 2,13 Millions d'euros… Pouvez-vous nous donner des informations complémentaires pour éviter de mauvaises surprises telle que la facture salée du concert de Pavarotti en 2008 ?

Monsieur le Président, mettre en place une politique culturelle ambitieuse est une très bonne chose à condition qu'elle soit partagée réellement par le plus grand nombre de nos concitoyens.

L'art et la culture doivent être des catalyseurs, des lieux d'échange et de connaissances réciproques. Il est important de tisser des passerelles entre les différents publics, de susciter la curiosité culturelle, de promouvoir la créativité de chacun.

Cela passe, je l'ai déjà évoqué, par un aménagement équilibré des Hauts-de-Seine mais aussi par des dispositifs permettant l'accès de toutes les cultures à tous les publics.

Je vous propose donc pour conclure de réfléchir à deux mesures qui iraient dans ce sens :

- Tout d'abord, la création par le Conseil Général d'un Pass Culture 92 pour les jeunes de 12 à 25 ans et les personnes à faibles revenus qui comprendrait le droit d'assister gratuitement à 3 spectacles par an (concerts, pièces de théâtre, spectacles de danse…), la gratuité dans les trois musées départementaux et des réductions pour des séances de cinéma ou des achats en librairie.

- Deuxièmement, pour promouvoir la création artistique, la mise en place d'une aide financière en direction des communes pour développer des locaux de répétitions pour les musiciens amateurs et les compagnies théâtrales.

Voici deux mesures, parmi d'autres, que le groupe communiste et citoyen continuera de défendre.

 

Je vous remercie.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir