Un article du Parisien du 1er avril 2011

Réélu, hier, président du conseil général à l’unanimité des voix de la majorité départementale, Patrick Devedjian a survécu. Il dit espérer désormais « que la paix va durer longtemps ».
A droite dans les Hauts-de-Seine, tout commence et tout se termine autour d’une paella. Le 3 février, un millier de personnes étaient réunies à Levallois-Perret pour le lancement de la campagne pour les cantonales avec ce plat espagnol au menu.

J'ai trouvé un site du photojournaliste François Lafite qui a résumé la séance du conseil général des Hauts-de-Seine en trois photos. Une séance ou tous les élus belliqueux contre Devedjian se sont couchés pour une place de vice-président.

Je vous conseille d'y faire un tour. http://www.francoislafite.com/tag/patrice-leclerc/

Communiqué du groupe communiste et citoyen
Violences faites aux femmes

Le Conseil Général des Hauts de Seine termine l’année 2010 sans prendre de mesure pour faciliter l’application de la loi votée unanimement à l’Assemblée nationale.
Au cours de la séance publique du 17 décembre, la Majorité départementale, à l’exception de trois de ses élus, a refusé d’adopter une nouvelle fois un voeu visant à mettre en place des actions en faveur des femmes victimes de violences, voeu présenté au nom de notre groupe communiste et citoyens par Nadine Garcia, Conseillère générale du canton de Nanterre Sud-est.

Sans grande surprise et après les incertitudes qu’a auguré le mélodrame autour de possibles candidatures dissidentes (notamment celle d’Isabelle Balkany), c’est Patrick Devedjian, secrétaire général de l’UMP et Président sortant, qui a été réélu, à l’unanimité des voix de la majorité lors de la séance publique du Conseil Général de jeudi 20 mars.