Question orale de Christian FischerSur les subventions aux associationsMonsieur le Président, Je sais que cette question a, en partie, reçu une réponse. L’association AIDA m’en a informé il y a quelques jours. En effet, par lettre datée du 17 octobre, vous annoncez au président de l’Association d’Insertion pour Déficients Auditifs, «que vous proposerez à l’Assemblée Départementale de reconduire le montant de la subvention qui lui était allouée en 2006». Si, je me félicite du principe de cette réponse qui vient, je le souligne, après plusieurs interventions et interpellations depuis fin août de celle de l’Association et de ma part, il n’en reste pas moins que des problèmes et des questionnements demeure.

Intervention de Catherine MargatéSur les services du département – année 2006 Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues, Comme chaque année, nous nous saisissons de ce rapport relatif à l’activité des services du département pour saluer le travail de l’ensemble du personnel du Conseil général dans l’accomplissement de ses missions au service de la population de notre département.

Intervention de Marie-Claude GarelSur le rapport 07.310 – Mémoire des déportés et résistants d’Europe Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues, J’étais à Châteaubriant dimanche 21 octobre. Il y avait énormément de monde dont de nombreux jeunes des régions Bretagne et Pays de Loire mais aussi d’Ile de France, comme quoi les témoignages apportés par les acteurs de l’époque tout comme le travail remarquable de l’amicale des anciens de Châteaubriant Voves Rouillé participent à la prise de conscience de tous.

consg.gifSEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL GENERAL DES HAUTS-DE-SEINE
VENDREDI 29 JUIN 2007 - Voeu présenté par Patrice Leclerc au nom des groupes communiste, socialiste et verts

Contre les expulsions de familles sans-papiers

L'année scolaire arrive aujourd'hui à son terme. Tout le long, des élèves sans papiers, scolarisés dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine, ont pu poursuivre leur cursus, en étant entourés par l'équipe pédagogique, soutenus par leurs camarades, les parents d'élèves.

consg.gifSEANCE PUBLIQUE DU CONSEIL GENERAL DES HAUTS-DE-SEINE

VENDREDI 29 JUIN 2007 - Voeu présenté par Patrice Leclerc au nom des groupes communiste, socialiste et verts


Contre les expulsions de familles sans-papiers

L'année scolaire arrive aujourd'hui à son terme. Tout le long, des élèves sans papiers, scolarisés dans plusieurs communes des Hauts-de-Seine, ont pu poursuivre leur cursus, en étant entourés par l'équipe pédagogique, soutenus par leurs camarades, les parents d'élèves.

92.jpgIntervention de Catherine Margaté à la Séance du Conseil général du 22 juin 07
Monsieur le Président,

Je souhaiterais, avec les collègues de mon groupe, réagir aux propos scandaleux que vous avez tenu le 3 juin dernier à l’égard des élus communistes de Seine-Saint-Denis mais pas seulement, à l’égard de l’ensemble des élus communistes, en accusant ceux-ci – je vous cite << d’ancrer les gens dans la misère afin d’asseoir leur pouvoir politique>>.

Ces propos ne trompent personne : les habitants des quartiers populaires sont en Seine Saint Denis et ailleurs, victimes de politiques aux lourdes conséquences : discriminations, chômage, précarité, habitat indigne, échec scolaire. Et il est significatif qu’aucune réponse n’ait été encore apportée par le gouvernement, aux propositions d’urgence des élus de la Seine Saint Denis. Des propositions faites au lendemain des évènements de novembre 2005. Clichy/Bois par exemple n’a toujours pas son commissariat de police, ni de liaison de transports en commun.

92.jpgSéance du 1 juin 2007. Intervention de Catherine Margaté, présidente du groupe communiste au conseil général des Hauts-de-Seine.

Monsieur le Président,
Cher(e) s Collègues,
 
Tout d’abord permettez-moi de vous préciser que vous auriez pu citer dans votre liste des Hommes et des Femmes de ce département qui ont marqué l’Histoire de France, des héros de la Résistance.

Au moment, où l’on assiste à une passation de pouvoir marquée par les ambitions et les rivalités personnelles, je voudrais réaffirmer que rien ne détournera les 8 conseillers généraux communistes de leur volonté de poursuivre une action déterminée pour la défense des intérêts des salariés et des habitants des Hauts-de-Seine. Chacun a pu noter que, dans ce département - terre de contrastes - la gauche existe, bien vivante, forte de ses valeurs de progrès et de solidarité, majoritaire dans 11 villes : Bagneux, Châtenay, Clichy, Colombes, Fontenay, Gennevilliers, Malakoff, Montrouge, Nanterre, Vanves et Villeneuve-la-Garenne.

92.jpgSéance du 1 juin 2007. Intervention de Catherine Margaté, présidente du groupe communiste au conseil général des Hauts-de-Seine.

Cher(e) s Collègues,

Au moment, où l'on assiste à une passation de pouvoir marquée par les ambitions et les rivalités personnelles, je voudrais réaffirmer que rien ne détournera les 8 conseillers généraux communistes de leur volonté de poursuivre une action déterminée pour la défense des intérêts des salariés et des habitants des Hauts-de-Seine. Chacun a pu noter que, dans ce département - terre de contrastes - la gauche existe, bien vivante, forte de ses valeurs de progrès et de solidarité, majoritaire dans 11 villes : Bagneux, Châtenay-Malabry, Clichy, Colombes, Fontenay, Gennevilliers, Malakoff, Montrouge, Nanterre, Vanves et Villeneuve-la-Garenne.