Intervention de Catherine MargatéSur les services du département – année 2006 Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues, Comme chaque année, nous nous saisissons de ce rapport relatif à l’activité des services du département pour saluer le travail de l’ensemble du personnel du Conseil général dans l’accomplissement de ses missions au service de la population de notre département. Ce propos n’est pas formel.  Nous considérons que le rôle du personnel, et au-delà, de l’ensemble du service public, doit être au cœur de tout projet départemental.Notre groupe continuera, comme il n’a jamais manqué de le faire, de porter, devant cette assemblée, les revendications des agents pour de meilleures conditions d’exercice de leur mission.Ainsi, je voudrais relayer ici l’inquiétude du personnel départemental : -          Que cela soit celui de l’ASE, des CVS, des PMI ou de la Maison Départementale des Personnes Handicapées, qui manquent de personnel pour assurer leur travail au quotidien-          Ou bien qu’il s’agisse de l’ensemble du personnel, sur le déroulement de la carrière des agents avec la mise en place des ratios, de l’évaluation au mérite.Les élus communistes étaient d’ailleurs aux côtés des agents de notre département lors de la journée d’actions du 18 octobre dernier pour défendre leur régime de retraite et leur statut, comme ils le seront le 20 novembre prochain. Notre département doit investir dans les moyens humains, car c’est une vraie richesse, et non se contenter d’une politique de redéploiement, comme s’il ne s’agissait que d’une variable d’ajustement budgétaire.Nous ne reviendrons donc pas en détail sur les diverses actions contenues dans ce document. Elles correspondent à des missions légalement dévolues au Conseil général, et matérialisent les choix qui sont propres à la majorité de cette assemblée. Car vous le savez, nous ne manquons jamais de nous exprimer et de donner notre point de vue sur toutes ces questions, à l’occasion des séances publiques et des réunions de la commission permanente, dès lors qu’il s’agit de contribuer à réduire les inégalités sociales et spatiales dans ce département.Ce bilan a le mérite d’exister, nous nous en réjouissons, car il est toujours précieux de disposer de chiffres sur l’action de notre département ; mais une nouvelle fois, nous souhaiterions un débat sur l’évaluation des politiques de notre département. Car des études et des évaluations partielles existent d’ores et déjà, qui sont annoncées, mais ne sont jamais communiquées, ne serait-ce que par des notes de synthèse.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir