92.jpgSéance du 30 mars 2007 - Intervention générale sur le personnel - Michel Laubier

Monsieur le Président, cher(e)s collègues,

Je vais dire quelques mots rapides sur la question du personnel départemental, d’abord parce que c’est l’occasion qui nous est offerte de lui adresser nos remerciements, à la fois en tant qu’élus de cette assemblée départementale, mais aussi pour la plupart d’entre nous en tant qu’élus locaux confrontés chaque jour à la gestion de nos villes.

Je tiens à le faire, car nous pouvons régulièrement nous appuyer sur leurs compétences, que ce soit pour monter des dossiers techniques, ou parfois pour présenter des projets aux habitants de nos cantons.
Remerciements sincères, donc, à l’occasion de cette séance budgétaire.
Je voudrais en profiter également pour attirer l’attention sur la qualité du dialogue social qui doit être mené au sein de cette grande maison. Car cette fois-ci encore, la séance du budget a été l’occasion de mettre à jour des conflits existants au sein des services départementaux, qui témoignent bien souvent d’un climat tendu.
Quelques tensions subsistent, liées peut-être à  des questions de reconnaissance des missions assurées par les fonctionnaires territoriaux départementaux.
Mes collègues Nadine Garcia et Michèle Fritsch sont déjà longuement intervenues aujourd’hui sur les problèmes de personnel que rencontre la circonscription vie sociale de Rueil-Malmaison ainsi qu’au service territorial de Suresnes, j’y ajouterai les agents de la Maison départementale des personnes handicapées installée à Nanterre qui manquent de moyens tant matériels qu’humains.
J’invite vraiment le Conseil Général à prendre les mesures qui s’imposent sur tous ces dossiers.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir