Communiqué de presse des groupes Parti communiste et citoyen et Parti Socialiste-Europe Ecologie – les Verts

A la suite du vœu présenté ce lundi 7 mars en séance publique du Conseil général des Hauts-de-Seine par Bernard Lucas (conseiller général de Colombes) au nom du groupe socialiste, pour demander à l’assemblée de soutenir au-delà des clivages politiques le service public de la Justice, et plus particulièrement les magistrats et personnels du Tribunal de Grande Instance de Nanterre, l’UMP Christian Dupuis a demandé au président Devedjian le retrait de ce vœu. Or, le règlement intérieur de l’assemblée départementale ne prévoit nullement une telle disposition de censure sur les vœux.

Le président Devedjian a levé de manière improvisée la dernière séance publique de son  mandat, bien que l’ordre du jour n’était pas terminé, empêchant ainsi les élus de gauche de s’exprimer, mais aussi de droite - dont certains ne se représenteront pas.

Visiblement, la question sur la magistrature a agacé monsieur Devedjian, l’ancien avocat qui ne daigne pas aujourd’hui soutenir les personnels de la Justice, confrontée aux invectives permanentes du président de la République et d’un manque de moyens alarmants, notamment pour la justice pour mineurs.

Cette attitude incompréhensible est bien le signe d’un désarroi de Patrick Devedjian, conscient qu’il avait bel et bien perdu la main dans le Département.

Les élus de gauche rappellent qu’ils soutiennent la manifestation interprofessionnelle à Paris du 29 mars, pour exiger du Gouvernement un plan d’urgence pour la Justice.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir