Un courrier du groupe communiste et citoyen à Cyril Dechenoix, vice président du conseil général

Monsieur le Conseiller général délégué à la jeunesse et aux sports,


Nous vous écrivons suite à la réunion qui s’est tenue lundi 5 janvier 2009 concernant les Assises de la Jeunesse. Patrice Leclerc a représenté les élus du groupe communiste et citoyen lors de cette rencontre.

Vous avez exposé aux élus et agents administratifs présents votre projet pour ces Assises : enquête qualitative, tables rondes, visites de terrain,…


Pour ne rien vous cacher, nous discernons encore difficilement l’objectif de ces Assises. Malgré les récents efforts consentis de votre part, tout cela s’apparente encore beaucoup à une entreprise de communication. Vous comprendrez qu'attachés à améliorer la situation des jeunes et conscients des possibilités et des capacités de notre département, nous souhaitons faire quelques propositions.

Tout d’abord, il nous aurait semblé plus judicieux d’attendre les résultats de l’enquête pour fixer le contenu des tables rondes. Choisir un cadre de discussions sans la participation des premiers concernés, c’est-à-dire « les jeunes », pose un problème méthodologique.

Toujours dans le même ordre d'idée, nous souhaiterions que les élus soient conviés à la réunion où l’institut IPSOS présentera les résultats de l’enquête. Nous demandons également à ce que les élus dans la diversité représentée au Conseil général soient associés à l’élaboration du questionnaire. Si cela semble évident, il est toujours mieux de l'énoncer avec clarté pour lever toute ambiguïté.

De plus, la concertation prévue devrait, à nos yeux, encore être affinée. Celle-ci doit se faire  tant sur les questions d’organisation, que de synthèse de ces Assises.
Les jeunes doivent pouvoir donner leurs avis sur des propositions comme les bourses d’étude pour les collégiens,  lycéens et étudiants, la construction de logements sociaux, les logements étudiants, la commission d’étude des dossiers de coopération, ou encore sur l’aide aux transports (notamment la carte Imagin’R).
Il est par ailleurs nécessaire que les associations de jeunesse collaborent à ce processus, ce qui ne semble pas, à ce jour, être prévu. 

Enfin, si nous apprécions la venue et les interventions de "spécialistes", nous souhaiterions également que d'autres "spécialistes", c'est-à-dire les organisations de jeunes, soient également invités à intervenir. Elles sont également assez bien placées pour parler avec pertinence du sujet, des difficultés et des besoins.

Pour finir, le débat d’orientation budgétaire approchant, il paraît essentiel, pour que ces assises ne soient pas déconnectées de la réalité, qu'elles aient des répercussions sur les choix budgétaires de notre assemblée.

Pour ce faire, nous proposons:
- Que la baisse régulière et conséquente du budget jeunesse soit stoppée dès cette année.
- Que le département, sur la base des besoins émis se fixent l'objectif d'une augmentation du budget alloué à la jeunesse avec, pourquoi pas, l'objectif de retrouver le niveau d'engagement qu'il consacrait à la jeunesse en  2004.

Vous parler de "rationalisation" dans une vidéo du site des Assisses. L'expérience nous a douloureusement appris que dans les débats budgétaires du département ce terme était très souvent synonyme de réduction.

Les jeunes ne méritent pas les coupes budgétaires de ces dernières années. Nous espérons que ces Assises seront l’occasion de revenir sur ces choix drastiques.

Cela permettra d'élaborer avec les jeunes eux-mêmes une politique ambitieuse que mérite tant la jeunesse dans notre département. 

Dans le même ordre d'idée et pour mieux mettre en œuvre ces ambitions, nous proposons que le Conseil Général se dote d'un véritable outil : un service jeunesse, qui est inexistant à ce jour. 

Les élus du groupe communiste et citoyen souhaitent que la jeunesse de ce département soit entendue. Pour cela, nous nous inscrivons dans ce processus avec comme seule ambition de donner la parole aux jeunes alto-séquanais pour l’amélioration de leurs conditions de vie.

Vous pouvez compter sur notre détermination pour aller dans ce sens.

Enfin, Monsieur le délégué à la jeunesse et aux sports, vous terminez votre édito du site par le souhait d’une relation sincère et durable qui passe par un discours de vérité. Nous ne pouvons que souscrire à une telle volonté. Et pour aller dans ce sens nous vous proposons de publier cette lettre sur ce site,

car vous le savez : vérité signifie aussi présentation des différents points de vue.

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur le délégué à la jeunesse et aux sports, l’expression de nos salutations distinguées.


Les élus du groupe communiste et citoyen



Copies à :
-    Monsieur Patrick Devedjian, Président du Conseil général des Hauts-de-Seine
-    Madame Michèle Canet, Présidente du groupe socialiste et vert
-    Monsieur Jean Sarkozy, Président du groupe UMP et Nouveau centre