92.jpgSéance du 20 mars 2008 - intervention de Patrice Leclerc au nom du groupe communiste et citoyen.

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

 

Vous avez fait un discours posé et apaisant Monsieur le Président. Mais votre élection a lieu à la suite d’élections dans le département et dans le pays. Vous n’en tirez aucun enseignement, vous n’en parlez pas.

 

Je voudrais, au nom du Groupe Communiste et Citoyen, donner notre appréciation sur les résultats des scrutins municipal et cantonal et indiquer ce que sera notre positionnement à venir au sein de l’assemblée départementale.

 

Au plan national, les résultats de dimanche dernier sont marqués par un message clair de la part des électeurs qui ont choisi la gauche pour sanctionner la politique gouvernementale et demander un autre cap, une autre manière de gouverner que celle qui est mise en œuvre depuis dix mois par Nicolas Sarkozy et son gouvernement.

Vous niez cette évidence, Monsieur le secrétaire de L’UMP, et vous souhaitez avec les responsable du gouvernement persister comme si de rien n’était.

Battue politiquement en Ile de France, la droite ne compte plus que deux départements. Cela devrait vous interroger. Allez-vous enfin entendre l’exigence qui monte d’une métropole plus solidaire, plus humaine, inscrite dans un développement respectueux de l’environnement et des êtres humains ?

Battu, Nicolas Sarkozy cherche à imposer son Grand Paris inégalitaire en nommant un nouveau Secrétaire d’Etat sur ce dossier.

Vous dites que " l’économie pour l’économie, c’est desséchant ". Mais c’est pourtant ce que vous faites.

Votre vision économiste, ultra libérale, dominés par les dogmes du CAC40 n’est acceptée ni dans la Région, ni dans le pays. Les électeurs vous le disent : l’avenir n’est pas dans votre politique ségrégative des territoires qui s’arque boute sur sa vision d’une métropole autour du quartier d’affaires de La Défense. Il faut d’abord faire la ville pour les êtres humains et non d’abord pour répondre aux affairistes.

Les inégalités de développement au sein de la région sont criantes. Par vos choix : création d’une agence foncière départementale pour vous désolidariser de l’agence régionale, développement économique autour de la Défense en priorité, votre refus de développer des logements sociaux dans toutes les villes du département, vous poursuivez une politique ségrégative, vous refusez, de fait, un développement harmonieux, solidaire et équilibré de la métropole.

Vous ne répondez pas aux aspirations des populations. Cela a des traductions politiques. Ainsi, votre électorat est en recul dans plusieurs villes avec un maire de droite. Vous avez été sanctionné et battue dans deux grandes villes comme Asnières, et Colombes dont je veux saluer le nouveau maire : notre collègue Philippe Sarre.

La gauche recueille de très bons résultats dans l’union et le rassemblement. Les communistes participent de ce succès.

Ainsi, les listes d’union conduites par les quatre maires communistes à Bagneux, Gennevilliers, Malakoff et Nanterre ont obtenu la majorité dès le premier tour avec respectivement 56,8%, 75%, 65,8% et 56,4%.

Dans les 22 cantons renouvelables où le parti communiste était présent dans 20 d’entre eux, il réalise au premier tour 31700 voix et 13,90%, soit un progrès de 8 926 voix et + 2,50% par rapport à 2001.

Les cinq conseillers généraux communistes et citoyens qui se présentaient ont été élus très largement.

Nous sommes heureux d’accueillir Patrick Alexanian à Bagneux en remplacement de notre ami Christian Fischer et Patrick Jarry, Maire de Nanterre remplacement de notre ami Michel Laubier.

Les élus communistes et citoyens forment le deuxième groupe politique de notre assemblée après l’UMP et le seul groupe à parité hommes/femmes. Avec nos collègues socialistes et verts nous sommes une force d’opposition déterminée pour combattre les choix de la majorité de droite de ce conseil général.

Le résultat des élections des 9 et 16 mars renforce notre volonté de poursuivre notre action pour les habitants et salariés des Hauts-de-Seine.

 

Vous avez raison, Monsieur le secrétaire général de l’UMP, il ne faut pas tout mettre sur le dos du Président de la République, le Président du conseil général, leader de la droite départementale, a aussi des responsabilités.

Regardez bien votre résultat dans les Hauts-de-Seine, vous payez certes les conséquences des mesures gouvernementales mais aussi votre politique départementale.

Vous parlez de continuité mais depuis 9 mois où vous êtes à la présidence de ce département, Monsieur Devedjian, vous ne faites qu’aggraver les inégalités sociales et territoriales dans celui-ci. Votre ultralibéralisme aggrave les politiques déjà néfastes de vos prédécesseurs.

  • Par la remise en cause des mesures décidées en séance publique souvent à la suite des propositions faites par la gauche et les élus communistes,
  •  

  • des dossiers des villes sont bloqués alors même que ceux-ci ont été adoptés,
  •  

  • la diminution des subventions aux associations caritatives (c’est peut-être cela que vous appelez de la pudeur ?) qui oeuvrent au quotidien pour soulager les personnes les plus en difficulté ou à d’autres qui essaient de travailler sur des projets d’aide à la parentalité, domaine de compétence du conseil général.
  •  

  • Le non respect de l’objectif que s’était fixé le département de la construction de 3 300 logements sociaux par an.
  •  

Nous vous l’avons dit, vos orientations budgétaires c’est

  • rien pour les habitants des cités de notre département,
  •  

  • rien sur la politique de la ville,
  •  

  • rien sur la prévention,
  •  

  • Vous voulez faire de La Défense un " Manathan " européen que son existence et son fonctionnement devraient être pensés avant tout pour être utile aux populations. Elle doit être en mesure avec ses emplois, d’apporter davantage de cohésion sociale à l’échelle de tout l’ouest francilien. Or, vous ne développez pas sur ce sujet de vrai projet social et urbain.
  •  

  • Alors qu’il y a, avec ce XXIe siècle, de grands enjeux environnementaux, que des réflexions et actions nouvelles sont indispensables pour inscrire toutes les politiques publiques dans des politiques d’économies d’énergie, d’anticiper d’une autre façon de vivre plus humaine, plus sociale, plus écologique, vous avez un projet phare avec l’enfouissement de la RN13 à Neuilly. Un projet qui engloutirait des sommes colossales utiles à investir sur des projets attendus par les habitants pour développer et améliorer les transports en commun…
  •  

  • Vos orientations budgétaires, nous l’avons dit, c’est encore moins de social. Ce vote a traduit une forte exigence d’actes pour le pouvoir d’achat. Notre département pourrait contribuer à augmenter le pouvoir d’achat des retraités par un relèvement des plafonds et l’abaissement à l’âge de 60 ans de la carte améthyste et pour les familles par la mise en place d’une bourse de rentrée scolaire pour les collégiens boursiers ou encore le remboursement à hauteur de 50% de la carte imaginaire. Voilà des mesures départementales qui répondraient aux demandes des électeurs et que nous vous demandons de mettre en œuvre.
  •  

Nous ne baisserons pas la garde sur des dossiers que nous combattons depuis longtemps, tels que le Pôle Léonard de Vinci sur lequel nous souhaiterions connaître le résultat de l’audit que vous avez demandé Monsieur le Président, ni sur la SEM Coopération, ni contre votre projet " de très haut débit " qui va coûter la modique somme minimum de 52 millions d’euros.

Les conseillers généraux communistes et citoyen poursuivront leurs interventions pour exiger que toutes les villes du 92 construisent du logement social, l’engagement d’un projet ambitieux pour les structures d’accueil des jeunes enfants, un budget de l’action sociale à la hauteur des inégalités.

Les 9 et 16 mars, le cap de la politique gouvernementale a été rejeté. Les habitants, les salariés de notre département peuvent compter sur les élus communistes pour, avec eux, contrer les choix et les réformes que la droite voudra imposer.

Nous sommes aux côtés des Altoséquanais pour que les Hauts-de-Seine soit un département plus solidaire, respectueux de l’environnement et des êtres humains, plus social et solidaire dans notre métropole parisienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir