Rapport 09.93 CLIC

Monsieur le Président, chers collègues,

Lors de la séance du 27 juin dernier, nous avons adopté un rapport d’orientation concernant les Clic avec un cahier des charges très précis, très complet, permettant une réelle prise en charge de la personne âgée. J’avais fait observer que nous trouvions que c’était une excellente chose à l’exception d’un problème, le niveau de prise en charge d’un tel dispositif par notre Département.

Je voudrais tout d’abord vous rappeler que lors d’une précédente séance à l’occasion d’une question orale que je vous avais posée, vous vous étiez engagé à examiner de près ma demande d’adhésion du Conseil général à la charte européenne élaborée par le Conseil des Communes et Régions d’Europe. Cette charte invite les collectivités territoriales à utiliser leurs pouvoirs et leurs partenariats en faveur d’une plus grande égalité pour toutes et tous. Notre groupe vous proposait que le Conseil Général des Hauts-de-Seine s’engage, comme l’ont fait déjà d’autres collectivités territoriales, dans la mise en œuvre d’une égalité réelle des femmes et des hommes dans tous les domaines où s’exerce sa responsabilité, en signant cette charte que j’avais fait parvenir à l’ensemble des conseillers généraux. Certains d’entre vous m’ont répondu, je les remercie et je souhaiterais, Monsieur le président, connaître votre réponse.

SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 24 OCTOBRE 2008

 

 

Intervention Marie-Claude Garel

Rapport 08 236

 

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

En lisant ce rapport, on ne peut que se féliciter de la volonté forte affichée par notre Conseil Général pour travailler sur ce sujet brûlant des femmes victimes de violence dont le nombre est en constante augmentation depuis 2004 : fait constaté par l’Observatoire National de la Délinquance.

Nadine Garcia en juin 2008 attirait d’ailleurs l’attention du Préfet sur ce sujet.

Intervention Marie-Claude Garel

Rapport 08 204

 

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

Cette délibération portant sur l’actualisation de la convention constitutive du GIP de la Maison Départementale des personnes Handicapées permet de poser la question des personnels mis à disposition par les divers organismes partenaires.

 

Je m’interroge toujours sur les personnels Education Nationale qui ne figurent que pour 39 100 euros dans le budget du GIP, alors qu’ils sont environ 8/10 à intervenir à la MDPH et sur la non-participation de la CAF pourtant autorisée par la loi.

SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 24 OCTOBRE 2008

 

Intervention Marie-Claude Garel Rapport 08 238

 

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

Je voudrais profiter de ce rapport pour revenir sur l’utilisation de ce fonds.

Si c’est une très bonne chose de prendre en charge le reste à charge sur l’aide technique et sur les aménagements des logements, malheureusement on oublie encore le reste à charge des aides humaines.

QUESTION ORALE DE MADAME NADINE GARCIA A MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL GENERAL relative a l’adoption de la charte pour l’egalite des femmes et des hommes dans la vie locale  

Monsieur le Président,

Le Conseil des Communes et Régions d’Europe a élaboré et promu une charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, invitant les collectivités territoriales à utiliser leurs pouvoirs et leurs partenariats en faveur d’une plus grande égalité pour toutes et tous.

QUESTION DE MADAME NADINE GARCIA A MONSIEUR LE PREFET DES HAUTS DE SEINE

  

relative aux actions contre la violence faite aux femmes

  Monsieur le Préfet, Dans notre département depuis l’année 2000, un dispositif a été élaboré dans le cadre de la commission départementale d’action contre la violence faite aux femmes, que vous présidez.

Ce dispositif propose un service d’écoute téléphonique, des groupes de parole, des permanences sans RDV et des entretiens conseils sur RDV.

 SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 11 AVRIL 2008 - Intervention de Nadine Garcia

POLITIQUE SOCIALE

 

Vous avez insisté à plusieurs reprises sur une augmentation de 5% des dépenses sociales. Cette insistance, Monsieur le Président, a, je pense au moins 2 causes :

  • la première, c’est que vous savez que sur cette compétence majeure pour un Conseil général vous êtes très critiqué
  •  

  • la deuxième, c’est que dans le vécu quotidien des alto séquanais, c’est loin d’être perceptible. Cette remarque est également vraie pour les personnel travaillant dans ce secteur.
  •  

Et pour cause !

Question orale de Catherine MargatéSur les subventions pour l’aide alimentaire aux associations caritatives Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues, Le 7 juillet dernier lors de la séance du conseil général, les élus communistes avec l’ensemble des élus de notre assemblée départementale ont voté le rapport n° 07.222 « aide aux organismes alimentaires – année 2007 ».