SEANCE DU CONSEIL GENERAL DU 11 AVRIL 2014 - GROUPE COMMUNISTE  ET CITOYEN

Intervention de Marie-Claude Garel Rapport 14.32 – Compte Administratif 2013 des établissements à prix de journée

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Je me saisis de ce rapport pour vous faire part de notre inquiétude ainsi que celle des personnels du conseil général – ils sont d’ailleurs en grève aujourd’hui pour l’exprimer – quant à la réorganisation des services et notamment l’accueil d’urgence au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance.

Je vous ai d’ailleurs interpellé par courrier sur l’un de ces lieux d’accueil, le foyer des Goulvents à Nanterre.

 

En effet, alors que le travail accompli par les personnels dans la gestion de toutes les situations difficiles qu’ils sont amenés à gérer dans ce foyer est reconnue par tous, tout comme la qualité du partenariat avec les structures de proximité (écoles, collèges, ASE, services  de santé, etc…), vous avez décidé de délocaliser celui-ci vers le Plessis-Robinson, au prétexte qu’il ne serait pas possible d’y effectuer les travaux nécessaires à sa rénovation.

Mettant même en cause le PLU de la ville Nanterre lors de la commission de surveillance de la Cité de l’Enfance.

Je m’en suis étonnée auprès vous car si effectivement il y a dans le quartier où est situé ce foyer un projet d’aménagement, les premiers échanges entre la Ville, le Conseil général et le promoteur sur cette opération portaient moins sur les contraintes du PLU que sur les prix de sortie des programmes envisagés liés au prix du terrain et à ce jour il n’y a toujours aucune demande de permis de construire déposé.

Avec une véritable volonté du Conseil général, il aurait été possible que l’opération immobilière envisagée prenne en compte les besoins d’agrandissement ou d’évolution du bâtiment qui accueille actuellement le foyer.

Mais votre intention n’est pas de garder ce foyer sur ce site car vous êtes dans une logique de réduction à tout prix des dépenses sans aucune considération pour la qualité du travail effectué.

Vous évoquez le taux d’encadrement pour dire combien c’est dispendieux. Le déménagement au Plessis-Robinson de la structure signifie-t-il une réduction du nombre des personnels ?

Vous vous débarrassez de nombreuses structures dans une logique absolue de mutualisation des moyens pour des missions différentes.

C’est le cas pour le foyer des Goulvents mais aussi le foyer Colbert au Plessis-Robinson ou les services d’accueil familial départementaux à Rambouillet et Parmain.

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

Compétence transférée aux Conseils généraux, l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) représente un enjeu social considérable. Les situations d'exclusion sociale, de violences faites aux enfants, nécessitent de la part de notre collectivité, une politique ambitieuse.

C’est pourquoi, nous ne partageons pas votre politique de régression dans ce domaine car pour faire face efficacement à des situations particulièrement complexes, le sujet de l'aide sociale mérite d'être traité dans un esprit mêlant solidarité et détermination.


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir