Intervention Marie-Claude Garel

Rapport 08 204

 

 

Monsieur le Président, Cher(e)s Collègues,

 

Cette délibération portant sur l’actualisation de la convention constitutive du GIP de la Maison Départementale des personnes Handicapées permet de poser la question des personnels mis à disposition par les divers organismes partenaires.

 

Je m’interroge toujours sur les personnels Education Nationale qui ne figurent que pour 39 100 euros dans le budget du GIP, alors qu’ils sont environ 8/10 à intervenir à la MDPH et sur la non-participation de la CAF pourtant autorisée par la loi.

 

Mais au-delà de ces questions, les problèmes de personnel sont toujours aussi prégnants puisque, actuellement, le solde des dossiers arrivés non traités de l’ex-COTOREP n’est toujours pas réglé et que nous sommes toujours hors délais légaux (4 mois) pour donner une réponse. Les délais se sont raccourcis, néanmoins ils s’échelonnent encore de 6 mois à un an au point qu’un accord a été passé avec la CAF pour continuer le maintien des versements au risque d’avoir à gérer des trop perçus.

D’autre part, une fois que la CDA a pris une décision, il faut encore un mois pour que le dossier soit transmis au service social du Conseil Général où il faudra encore de 2 à 4 mois pour que la PCH soit enfin versée.

Alors, si il faut prendre note des progrès, nous sommes encore loin du compte pour que la réactivité de la MDPH dans ses diverses branches réponde aux besoins des personnes handicapées de notre Département dans les délais fixés par la loi et de l’humainement supportable.